Palestine Libre

drapeau Palestine

Itinérances

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Recommander

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles

Europe écologie

http://www.europeecologie.fr/sites/all/themes/zen/drupscouade_1/logo.png http://www.europeecologie.fr/
Mardi 27 janvier 2 27 /01 /Jan 03:17
le service public devrait constitué la norme, la norme est de service public.



Le gouvernement de Nicolas Sarkosy aura démontré une chose et une seule dans sa gestion de la crise autour de la tempête: Sa maitrise de la communication. Il ne peut d'ailleurs en aller autrement quand on s'est assuré du contrôle des médias et que l'on vient de distribuer 600 millions d'euros à la presse dans le temps ou se réalisait 140 millions de déremboursements des consultations médicales chez les médecins non référents.

En réalité des politiques bouffis d'orgueil ont illustrés encore une fois qu'un Etat presompteux gérait les catastophes comme le reste dans la désorganisation la plus totale. Il fallait vivre au coeur de l'événement pour s'en rendre compte. Relativisons toutefois, la tempête ce n'était pas Gaza, et c'est un événement de l'ordre naturel (quoique modifié par l'homme) des choses.

Suivant les communes, les maires avaient organisés ou pas une cellule de crise siégeant à l'Hôtel de ville. Pour la nôtre ce n'était pas le cas et le fonctionnaire communal chargé de la communication aura passé son dimanche en famille comme la plupart de ses collégues. Un élu en faction distribuait quant à lui de bonnes paroles de réconfort ou il était question de patienter jusqu'au lundi.

Il est vrai comme le narrait Mr Sanmarcelli depuis Lége sur Sud Radio, que celui-ci n'était pas en mesure d'entrer en contact avec la caserne des pompiers de la Pointe du Ferret toutes les communications étant interrompues: téléphone fixe et mobile, internet . la Poste n'offrant pas en outre de services de coursiers de surcroit un week-end. N'étaient donc opérationnels que ceux qui s'étaient organisés dés le vendredi anticipant les événements, distribuants les rôles.

Chaque administration locale demeurait dans l'obscurité au point que nous avons rencontré la femme d'un pompier ami de la caserne d'une commune voisine venue tenter de faire ses course car son mari et ses collégues croyaient savoir que nous disposions toujours de l'alimentation électrique.

Il n'en était rien. Bien plus, contrairement à 1999 la plupart des commerces y compris les stations services n'ont ouverts ni le samedi, ni le dimanche ( Ceux qui disposaient d'un groupe électrogène en furent réduits à siphoner ou tenter de siphoner les réservoirs de voitures !). Les commerçants qui ont ouverts leurs portes à titre de service public l'ont fait par pur sens civique et sur leurs seules initiatives.

 Nulle autorité ne leur avait demandée. De nombreuses personnes agées qui font leurs courses au jour le jour parceque celà constitue leurs seules activitées sociales se sont trouvées sans aliments.

Mais la situation pouvait être différente d'une commune à l'autre. Ainsi dans certaines, les maires organisaient les secours de manière pertinente y compris le sauvetage des congélateurs  Ce qui démontre l'abscence de plans de services publics d'enssemble, de check lists qui auraient commandés l'action de chacun.

Les Pompiers avaient pour ordre de demeurer en Caserne jusqu'à la levée de l'etat d'alerte sauf urgence médicale grave. N'étant pas joignables en outre, les habitants eux ont pris des risques pour se rendre jusqu'à la caserne ou ils se faisaient éconduire.
Car notre pays, il en accuse l'Europe assez rapidement, a renoncé au fil des années à la notion même de service public. Pour les socialistes, le service public s'entend comme une entreprise publique. Nul n'a remarqué une intervention quelconque dans la gestion de crise du dernier encore en place: la Poste.

Pour nos libéraux, le service public est un enssemble de contraintes, d'astreintes qui entravent au fond la liberté du commerce.

Ainsi, comment un propriétaire de supérettes et de supermarchés dont les investissements se comptent en millions d'euros peut-il ne pas disposer de groupes électrogènes alimentés éventuellement avec les bonbonnes de gaz dont il fait commerce ? Un équipement capable d'alimenter les chambres froides, les caisses et l'éclairage de secours ne vaut qu'une dizaine de milliers d'euros. Dans au moins un de ses quatres établissements sur le canton. Ne pouvant lire les codes barres de ces articles, les lecteurs de cartes étant en carafe, ce commerçant comme ses confrères affirmaient ne pas être en mesure d'ouvrir les portes. ses clients  attendront des jours meilleurs pour se procurer les articles de premier secours indispensables.
Les bus du ramassage scolaire sont restés bien sagement au parc quand ils auraient pu rassembler les anciens sans chauffage pour un repas au chaud à la salle des fêtes

C'était le black Out. Les lignes téléphoniques à terre, il eut été possible de recourir aux téléphones portables. Une heure tout au plus aprés la coupure d'électricité ces réseaux eux aussi tombaient en carafe. Trois opérateurs, dont les ententes frauduleuses ont fait l'objet de condamnations et qui se gavent sur le dos des consommateurs se sont vus exemptés de toutes obligations de services publics. Serait-il trop demander qu'une au moins des licences accordées eut comportée l'obligation de sécuriser le réseau par un système de générateurs ou d'accumulateurs alimentant les relais ?

Ainsi donc, ni les commerces de nécéssité, ni les pompes de carburants, ni les réseaux de communication, ni le "service public postal" n'ont en réalité à observer un cahier des charges de service public. Les services communaux s'organisent à la discrétion du Maire et puique la préfecture donnait pour première consigne ne ne pas exposer la vie du personnel, dans nombres de communes celui-çi est demeuré à la maison. Sauf les services techniques qui auront beaucoup tronçonner

A la suite des attentats de Bombay, Madame Alliot Marie avait organisé une simulation des secours version française pour avouer piteusement que des problèmes subsistaient. La mort d'un homme la semaine suivante faute d'avoir trouvé aux urgences le lit nécéssaire devait souligné que même en temps ordinaire le service public dans ce pays est un service minimum.
La rumeur courait au matin que des cammionettes blanches de déménageurs noctambules avaient parcourus le pays. L'anecdote refléte l'angoisse d'une population lorsqu'elle se sent abondonnée.

Pourtant, le service public devrait être la norme.



  Le rétablissement des lignes EDF fut-il à ce point exemplaire ? Il a été plus rapide sur des zones assurément moins touchées. Mais les plans d'intervention  sont ils  réellement mis à jour en temps réel, sinon comment comprendre que dans certaine communes des quartiers désormais totalement alimentés en souterrain n'ont pas fait l'objet d'un rétablissement plus prompt ? L'investissement a t-il étè réalisé en pure perte ou l'opérateur ignore-t-il depuis son PC les caractéristiques du terrain ?

  Comment accepter ce refus d'imposer des normes de compatibilité aux matériels de la vie quotidienne ? La norme est de service public, nos politiques l'ignorent totalement.
Ainsi, nos ordinateurs, téléphones, baladeurs radios sont-ils équippés chacun d'interfaces d'alimentations originales et propriétaires. La multitude de batteries rechargeables ne sert de rien. Ainsi, le poste de radio aux piles épuisées pourrait-il s'alimenter sur les batteries des ordinateurs portables, inutiles en abscence d'internet, si par exemple, l'interface USB constituait aussi une norme d'alimentation.
Mais même les cables côtés appareils sont propriétaires. Ainsi aurait-on pu capter la radio par l'intermédiaire d'un téléphone portable si une paire d'écouteurs devant servir d'antenne radio avait pu y être branché. Des quatres écouteurs qui trainaient dans la maison, aucun ne convenait "non, celui est pour le Samsung dont la batterie est morte et celui-ci est un Nokia qui ne fait que baladeur, aucun ne peut s'adapter au Siemens qui offre la FM et une batterie convenablement chargée mais a perdu ses ecouteurs !"
La radio pourtant, radios locales du service public et Sud Radio ont fait du bon boulot. Le temps d'un jeu de batteries !!
Pas de tv, pas de radio, pas de téléphone, pas de téléphone mobile, pas d'internet, pas de service postal et le service de communication municipal au repos laissant la place aux rumeurs les plus folles, assurément je veux bien croire comme le clament nos politiques hauts et forts que la France a tirée les leçons de la tempête de 1999 et que l'organisation fut cette fois ci exemplaire.


Les républiques bananières en effet se contentent de peu.


  Encore une fois  je céde à la critique quand la solidarité entre voisins, le charme de soirées à la bougie méritaient un article  assurément plus aimable et une conclusion prenant quelques hauteurs philosophiques. Foutu râleur, Foutu français que moi-même !.   

photo bannane flickr CC by Jason.Kaechler
Par borneo - Publié dans : Ecologie environnement énergie - Communauté : Ecologie par blogs
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Lundi 19 janvier 1 19 /01 /Jan 16:52
Pour faire oublier le bombardement de Gaza vous l'avez compris, ils n'ont qu'une seule stratégie, crier sans cesse à l'anti sémitisme. Aprés Val le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, il faut lire BHL, immonde dans sa chronique du Point comme je le soulignais dans mon article précédent et Marc Cohen sur le site Causeur. Pendant les bombardements de l’hôpital ou des écoles de Gaza , ces braves gens cherchaient désespérément l'anti-sémite dans les millions de citoyens révoltés par ce nouveau Guernica, tous ceux qui hurlent, parce qu’il convient de hurler tant ils sont devenus sourds et aveugles, “assez c’est assez”.
Et Siné, oui qui assurément se voit trainer dans la boue accusé d'être un complice masqué et honteux de Faurisson et consort.

L'amalgame, le procès stalinien pour cacher les crimes, quel retournement !

Mais, voilà c'est au tour de SOS Racisme, l'association fondée par Julien Dray et qui participe peut-être, nous en saurons plus un jour, à satisfaire son appétit pour les montres de collection d'entrer dans la danse.

Le prétexte ? Le groupe de manifestants venus pertuber le spectacle d'Arthur à Vals les bains. Le comédien ayant décider d'annuler son spectacle, madama Albanel s'en aie ému et la presse à embrayer sur cette nouvelle manifestation d'anti sémitisme.

Mais  sur un article du Post relatant l'événement un commentateur avouant sa présence sur place révélait qu'ils n'étaient tout au plus qu'une trentaine de manifestants. Et quelques heures aprés, je pouvais lire je crois sur rue 89 un autre participant précisant que c'était plutôt une vingtaine et que le groupe était composé principalement de militants des "Juifs pour la Paix" venus protester contre les positions d'Arthur et du Crif et il donnait même le nom du responsable de cette organisation.
l'auteur précisait qu'a aucun moment, ils n'avaient interdits aux spectateurs d'entrer. Je reconnais simple blogueur que je suis, ne pas être en mesure de juger de la fiabilité de ces témoignages. Mais n'est ce pas le rôle de la presse ou d'une organisation dont les communiqués font office de caisse de résonnance de le vérifier ?
Néanmoins s'ils sont exacts, c'est donc une pure protestation contre le sionisme qui est habillée des oripeaux de l'anti-sémitisme.
Je tiens à préciser, celà va de soi, mais dans l'ambiance présente cela va mieux en le disant que cette manifestation était assurément déplacée.

  Voilà ou nous en sommes, il n'y a pas que Siné, mais désormais tous les juifs se voulant non sionistes qui sont désormais qualifiés d'anti sémites. A force de crier au loup, c'est l'Ours qui finit par se présenter.

Mais il ya plus fort : Stephane Hessel l'ancien ambassadeur se voit dénié sur le même site sa culture juive puisque  il refuse la complicité avec les actions funestes commises.

Ils vont faire passer bientôt des tests de judaïté. Bon, les membres de la famille qui ne parlent plus le basque malheureusement, seront ils autoriser à revenir à Bayonne au moins ?

Notre combat est pour la paix et dans un sens assez précis, que celle-ci au Liban, en Palestine ou en Israël soit le ferment d'une société multi-culturelle et ouverte au proche Orient. L'élection d'Obama aux EtatsUnis nous montre qu'aucun obstacle n'est réellement insurmontable



 
Par borneo - Publié dans : Proche Orient Israél Palestine Irak - Communauté : Ecologie par blogs
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 16 janvier 5 16 /01 /Jan 15:46
A la note indécente de Bernard Henri Levy parue le 20eme jour de l'assaut donné au Ghetto  et tandis que les images du bombardement d'un Hopital à Gaza faisait la une des chaines de télévision  j'avais laissé ce commentaire modéré dans tous les sens du terme.


"Vos chroniques viennent ajouter à l'horreur de l'assaut des forces israéliennes sur le ghetto de Gaza. Faire feu de tout bois, le Darfour, comme si vous êtiez seul a vous en êtes préoccupé, l'anti sémitisme monté en mauvaise mayonnaise à partir de l'action de quelques têtes folles, pour justifier in fine une situation proprement inacceptable, fait pitié.
Nous attendions des grandes voix, mais en faites vous réellement partie, qu'elles exigent enfin que la patrie palestinienne, dans ses frontières reconnues par l'ONU soit rendue a ses habitants.
Mais puisque vous avez décidé de vous inscrire aux abonnés absents, ce sont des millions d'anonymes qui partout dans le monde clament: c'est assez. Paix au proche Orient.
"


Et voici ce que la modération de l'hebdomadaire aura laissé passé. Nous ne sommes plus trés loin de la situation chinoise.

[...] Nous attendions des grandes voix [...] , qu'elles exigent enfin que la patrie palestinienne, dans ses frontières reconnues par l'ONU soit rendue a ses habitants. Mais puisque vous avez décidé de vous inscrire aux abonnés absents, ce sont des millions d'anonymes qui partout dans le monde clament: c'est assez. Paix au proche Orient.

Citons seulement cette phrase de BHL : Le hasard fait que c'est de Ramallah, capitale de l'Autorité palestinienne, puis de Sderot, la ville israélienne qui vit, à la frontière de Gaza, sous le feu des roquettes Qassam, que je découvre les images de ces manifestations de soutien à la "cause palestinienne"

Oui c'est bien de Sderot qu'il voyait Guernica ou plutôt Gaza sous les bombes comme Néron contemplant Rome en feu tout en dénonçant les protestations à ces crimes.


PS: à part celà, il m'est toujours impossible de rétablir le titre du blog et le who's de auteur.



Par borneo - Publié dans : Proche Orient Israél Palestine Irak
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 14 janvier 3 14 /01 /Jan 01:06
De plus en plus impliqués dans une politique d'Apartheid, les principaux partis israëliens se sont entendus en commission à la Knesset (la chambre parlementaire) pour interdire 2 partis arabes aux prochaines élections de Février.

Ces élections dont l'enjeu aura justifié l'attaque militaire du Ghetto palestinien de Gaza marqueront d'une pierre noire la dérive d'un Etat avec lequel que les européens pensaient établir cette année des relations privilégiées.
Il va de soi qu'un tel accord serait inadmissible dans le contexte actuel.

par ailleurs le nouvel Obs nous apprend qu'un ministre d'Olmert évoque l'usage de la bombe atomique:
les sites d'informations s'émeuvent, mardi 13 janvier, des déclarations d'un député israélien d'extrême-droite appelant implicitement à faire usage de la bombe atomique sur Gaza.
"Nous devons continuer à combattre le Hamas comme les Etats-Unis ont combattu les Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale", a affirmé mardi le député Avigdor Lieberman, ancien ministre des Affaires stratégiques dans le gouvernement d'Ehoud Olmert, et chef du parti d'extrême droite Israël Beitenou.



En dehors de celà si le parti socialiste n'est pas encore disposé à venir manifester sa solidarité avec le peuple palestinien sous les bombes, Martine Aubry a fait une déclaration à Lille qui marque une réelle avancée.

Pour sa part Ségolène Royal est enfin sortie de son silence: "
Quiconque est aujourd’hui sincèrement attaché aux droits légitimes des peuples palestinien et israélien – un Etat viable et souverain pour le premier, une sécurité garantie pour le second – ne peut qu’être atterré par l’offensive militaire israélienne. Révolté par le calvaire des habitants de Gaza. Angoissé pour la sûreté à laquelle aspire la population israélienne....

L’urgence, c’est l’arrêt immédiat des hostilités suivi d’un cessez-le-feu durable, avec envoi d’observateurs ou de forces internationales chargés d’en vérifier le respect. L’urgence, ce n’est pas seulement, des deux côtés, le silence des armes : c’est aussi l’arrêt de la colonisation dans les territoires occupés et la levée du blocus qui a fait de Gaza un immense ghetto paupérisé en proie, avant même l’intervention militaire israélienne, à une catastrophe humanitaire et sociale, nourrissant frustrations et colères.......

L’urgence, c’est que chacun comprenne qu’il n’a pas à choisir ses interlocuteurs dans le camp d’en face mais à prendre, tels qu’ils sont, ceux qui représentent effectivement les populations concernées

Les grandes lignes d’une paix honorable et efficace sont connues, il n’y a rien à inventer et plus d’alibi derrière lequel se cacher pour, une fois encore, en détruire les chances."

ON PEUT espérer la participation des socialistes de DA à la prochaine manif de soutien contre l'intervention de Tsahal dans le Ghetto de Gaza ?



Par borneo - Publié dans : Proche Orient Israél Palestine Irak - Communauté : Les Blogs Sarkostique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 13 janvier 2 13 /01 /Jan 09:21
on assiste à une véritable censure qui vient d'ailleurs de s'accentuer encore, ces deux derniers jours. On ferme les commentaires "pour ne pas importer le conflit en France". Et voilà qu'un groupe de têtes folles ou de provocateurs vient balancer au moment idoine trois cocktails molotov contre une synagogue et à la une de tous les sites web de nos journaux la dénonciation de l'antisémitisme prend la place de l'information sur les bombes aux phosphores et celles à l'uranium appauvri larguées par l'armée israélienne sur les populations palestiniennes.

Le CSA pour sa part fait interdire la chaîne du Hamas, toujours pour cause d'antisémitisme. Mais on peut entendre les propos des manifestants du Crif proclamant que les arabes sont des lâches qui utilisent leurs enfants comme boucliers humains !
Ils ont mis les enfants sur les toits vraiment ?


                    Un site important : 
       
          Urgence Gaza
Par borneo - Publié dans : Proche Orient Israél Palestine Irak - Communauté : Ecologie par blogs
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 10 janvier 6 10 /01 /Jan 13:49
C'est une première.

Notre pays fait interdire la diffusion de la télévision palestiniene en Europe à travers le CSA.
C'est du moins ce que l'on apprend sur le site Oumma.com, information reprise par France 2 lors du reportage sur cette chaine de Télévision.

Seuls les reportages fournis par l'armée israélienne elle même seront désormais tolérés.

Gaza doit être réduite au silence !

Le travail ne me permets pas de me rendre à la manifestation de protestation. Ceux qui peuvent s'y rendre doivent savoir que seule une mobilisation massive peut mettre un terme aux crimes en cours
Par borneo - Publié dans : Proche Orient Israél Palestine Irak - Communauté : Les Blogs Sarkostique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 9 janvier 5 09 /01 /Jan 00:29
Bon, voilà que le blog a perdu son en tête, et son rédacteur son module de présentation !
et le drapeau de la Palestine ne flotte toujours pas.
L'hiver des programmeurs est passé par là !
Bon
Je réfléchis un moment et peut-être que je vais poursuivre l'aventure sur "le Post"

Par borneo - Publié dans : technologie - Communauté : Les Blogs Sarkostique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 6 janvier 2 06 /01 /Jan 20:15
Il faut nous dit-on se garder de s'enflammer. Mais au cours d'une intervention aux grandes gueules de RMC INFO, un commandant de Tsahal s'est permis de traiter de nazis les palestiniens membres du Hamas.
Le jour ou aprés avoir envahi le ghetto sous blocus depuis 18 mois qu'est devenu La bande de Gazza, des obus tirés d'un char venaient de s'abattre sur une école de l'ONU faisant 40 morts parmis les enfants.
Au total, le nombre de victimes dépassent désormais les 600 morts et 15 000 blessés pour lesquels les soins sont de plus en plus difficile à apporter.
Notre président après avoir repris le thése de la contre offensive israélienne contre les attaques du Hamas, prie la Syrie de faire pression sur l'organisation de la résistance.

Jamais, on ne nous a autant pris pour des demeurés. L'arrêt des combats ne dépend que des autorités israéliennes.

On n'ose imaginer, un incendie se déclarant dans la ville suite aux bombardements alors que les voies sont obstrués, les canalisations éclatées. Il y a un précédent: Varsovie ou les forces allemandes lors de l'insurrection de 1943 avaient mis le feu au ghetto. Comment le peuple des "justes" ne sent-il pas qu'il y perd son âme ?
Les massacres de Chabra et Chatila pesaient déjà lourd. Il y aura assurément un avant et un aprés l' Igominie à laquelle nous sommes priés d'assister en témoins impuissants.
Par borneo - Publié dans : Proche Orient Israél Palestine Irak - Communauté : Les Blogs Sarkostique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 2 janvier 5 02 /01 /Jan 10:15

Parfois le 1 Janvier se révèle une date salutaire. Par exemple pour un vélleitaire, en redemption libertaire ?, comme Laurent Joffrin dont les manifestations de satisfaction à l'égard du président réformiste faisait pitiè à lire.
Dans un éditorial dont la première partie fut assurément rédigée le 31 Décembre, il nous livre en effet un bon résumé de ses analyses version 2008:

"Sarkozy a le grand mérite de croire en la politique.....

  Certaines réformes étaient indispensables, nous les avons approuvées. Celle des régimes spéciaux, acceptée par les syndicats les plus rationnels, ou, encore, plusieurs dispositions de la réforme constitutionnelle que la gauche elle-même avait proposées. Si, d’aventure, le financement du service public était mieux assuré, on pourrait même ratifier la disparition de la publicité après 20 heures sur le service public, qui desserre l’étau de l’audimat. De même, l’action en Géorgie ou le plan de sauvetage de la finance, arraché avec Gordon Brown à l’Union européenne, étaient judicieux, qui ont donné au Président ses galons d’homme d’Etat, pour en faire un redoutable protagoniste en cas de nouvelle candidature à l’Elysée."


Et puis soudain, Joffrin le retour à la lucidité, champagne ou blanquette de Limoux ?, l'effet Bling bling épuisé, quéquette libérée, voici, voilà, en deux paragraphes une exécution on ne peut plus claire, on ne peut plus juste, une deuxième partie en version 2009 dont on espère qu'il ne s'agit pas d'un feu de paille.


" Sarkozy est un conservateur. La rupture qu’il propose, c’est une restauration. Son style, son audace, ses coups de gueule, ce sont ceux de la droite décomplexée, même si elle se pare des plumes de l’habileté. Cette droite veut faire reculer l’Etat, restreindre le service public, privatiser la Poste, mettre la télévision publique sous tutelle, faire travailler le dimanche, repousser la retraite à 70 ans, assimiler altermondialisme et terrorisme, mettre les mineurs en prison dès 12 ans, doubler le nombre des expulsions d’étrangers, créer une justice plus répressive, dépenser moins dans l’éducation et plus dans la sécurité......

Mais rien, ou presque, pour le pouvoir d’achat des salariés, qu’on avait promis de protéger. Et toujours le même raisonnement : ce qui est bon pour Martin Bouygues, Bernard Arnault ou Carlos Ghosn est bon pour la nation. On dépense, on intervient, on subventionne : c’est pour leur sauver la mise. Pour que rien ne change, il faut que tout change. Nicolas Sarkozy peut dire à ses commettants du capital : je viole vos principes, mais c’est pour votre bien. Il aura été, finalement, le plus intelligent de leurs agents. Le tout dans un style décidément autoritaire. Les médias sous surveillance, le Parlement maîtrisé, la majorité tancée, les ministres menés à la baguette et le Premier ministre changé en exécutant.


Et ce n'est pas fini, considérez, je vous en prie la chute finale


" Ainsi, nous nous dirigeons vers une France nouvelle : réformée, certes, mais dans le sens de la vieille droite : patrons confortés, finance rétablie, profs mis au pas, fonctionnaires moins nombreux, policiers omniprésents, journalistes encadrés, travailleurs au travail, chômage qu’on impute d’abord au laxisme des subventions et à la paresse des chômeurs. La France bouge, donc. Le plus souvent, c’est pour reculer. Au début du XXIe siècle, on réhabilite le XIXe, celui de la bourgeoisie triomphante et du parti de l’Ordre. Sous ce rapport, le bilan de Nicolas Sarkozy est impressionnant. Mais il va à contresens. La crise exige le retour de l’action collective et la priorité à la justice sociale dans l’épreuve. Tout le contraire de ce que pense la «droite décomplexée». Les choses avancent vite. Mais dans le mauvais sens."


Si les éditorialistes de Libération se remettent à faire le métier quel avenir pour les blogueurs ?


Par borneo - Publié dans : Nicolas Sarkosy UMP - Communauté : Les Blogs Sarkostique
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mercredi 31 décembre 3 31 /12 /Déc 08:15
Clear Channel est l'entreprise concurrente de Jean Claude Decaux, les leaders de l'affichage publicitaire urbain.
TreeHugger nous apprend que l'une des priorités de cette entreprise consiste à faire abattre les arbres qui cachent la foret de ses panneaux lumineux ou non. Ainsi dans l'article en lien, nous voyons que la société a fait appliquer la loi en Floride pour faire abattre les arbres qui obstruaient la vision des automobilistes sur son commerce de réclames. Bien que souligne l'auteur de l'article, la Floride étant une destination touristique, les arbres participent à la qualité de l'environnement mais aussi à l'attractivité de cet Etat et à sa bonne fortune économique. Mais  l'article prétend que ce n'est possible qu'en Amérique !
Non ClearChannel est une multinationale est sa stratégie est partout la même.

Nous connaissons assez de ces communes populaires autour des megalopoles qui accueillent ses zones commerciales aussi laides que vulgaires. Pour beaucoup d'entre elles, l'équipe municipale se veut de gauche. C'est à dire que son premier souçi est de renégocier la vente de son espace urbain aux requins de la publicité comme le ferait une équippe de droite
 Les écologistes qui acceptent une alliance politique de quelques natures droite ou gauche devraient poser la question de cette pollution, qui souvent a pu être associer devant les tribunaux avec des affaires de corruption.
La régle: laissons à TF1 le monopole de la publicité. Dans une décharge voilà bien la place de la plupart des messages qui nous abreuvent ! 

Sauvons les arbres et sauvons les hommes en desserant l'étreinte du profit partout ou nous le pouvons, à L'hopital aussi par exemple.

Bonne année 2009 !

Par borneo - Publié dans : Ecologie environnement énergie - Communauté : Ecologie par blogs
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus