Europe agriculture. La crise des banlieues en France a t-elle sauvé la PAC ?

Publié le par borneo

village
La crise des banlieues a-telle sauve la PAC ?

La négociation sur le Budget de l'Uion se durcit. Tony Blair a posé en son
temps et je l'ai commenté une révision de celui-ci au profit de
l'investissement, de la recherche et de l'éducation pour renoncer à la remise
britannique. Révision au détriment de la PAC a laquelle la France, principale
bénéficiaire s'accroche désespérément. Nos partenaires, tout en nous soutenant
trés officiellement, ont montré lors des discussions préparant la mission de
Mendelsohn lors des négociations à l'OMC, combien était en réalité ténu ce
soutien ou notre pays s'est trouvé seul contre tous.

Déjà, nous avons du convenir  de concessions, sur la Banane, et sur le sucre ou
des accords ont été trouvé.

Au vu, du prestige perdu de notre pays, de l'affaiblissement de sa parole suite
au rejet de l'adoption de la Constitution européenne l'affaire semblait bien
mal engagée. Nous étions dans les cordes pour tout dire.

Or les émeutes ont changés la donne. La faiblesse française est apparu
dangeureuse à nos partenaires. Une France malade tous en avaient conscience,
mais une France en perdition est apparu soudain destabilisante et
potentiellement contagieuse. Ils ont compris qu'en l'etat des choses, le
gouvernement français ne disposait d'aucune marge de manoeuvre et surtout pas celle de rassembler ses agriculteurs autour de barrages de pneus en
flamme.

Donc la PAC semble provisoirement sauvée

Et c'est Tony Blair qui rame donc à son tour pour sauver sa contribution sans
contrepartie.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article