Sarkosy, Sarkosy et Sarkosy !

Publié le par borneo

boschlesconjur--s14.jpg
J'ai censuré, (non publié),  deux articles  que j'avais rédigé sur notre pétulant  président à l'issu de ses prestations télévisées. C'est que voyez vous l'intérêt de rajouter a ce bruit de fond de plus en plus assourdissant, nous paraissons vivre sous une piste d'atterissage d'aeroport international quand  décollages et atterrisages obérent toutes conversations toutes les 2 minutes, parait mince.

La question intérréssante concerne plutôt les professionels des médias. Comment ne montrent-ils pas plus de capacité de résistance ? En écoutant Domenach sur I télé qui avouait son ras le bol, "je n'en peux plus", tout en constatant le faible impact de la journée sans Sarko, le doute s'insinuait, sommes nous devenus des esprits trop faibles?

Regardez  Guy  Birenbaum quittant  son ancien Blog  NRV  sur 20  minutes  pour prendre un peu de distance  sur  un espace  moins établi.  Force est de constater  que lui aussi  est devenu  une victime  du phénomène,  quasiment un post  sur deux concerne  l'embrouilleur de l'Elysée ! Et c'est pitoyable.


Certes l'Esprit de résistance  a son prix,  l'équipe  d'Arrêt sur image  et Daniel Schneiderman  auront pu le mesurer. Les ralliés, voyez Asko omniprésent sur nos lucarnes, sont mieux servis que les amis de longue date et sans doute la nature humaine a-telle ses faiblesses.

Notre pays présente assurément un paysage médiatique que seule la Russie de Poutine peut encore lui disputer dans  la révérence au pouvoir. Et encore, n'avons nous pas pu prendre toute la mesure du retour de Médiaset de Berlusconi dans le paysage et l'inévitable arrivée à terme du Moloch Rupert Murdoch.

Mais enfin, comment les professionels peuvent-ils déserter ainsi le front des enquêtes au profit du commentaire, acidulé ou non, quelle différence ?, de la vida trepida du petit chef.


Il semble  que ce petit monde de petite vertu en symbiose incestueuse ne sache plus que contempler son nombril. Quand on voit telle journaliste de l'audio-visuel, maitresse de l'un mener le questionnement de l'autre, on rigole doucement. Heureusement que la législation sur la vie privée épargne à nos concitoyens le souci de se poser la question de l'indépendance de l'information.

Mais enfin, les sujets ne manquent pas qui appellent à une réflection de fond. L'environnement, les universités, la situation au prôche Orient, l'Europe, les nouvelles technologies sont-ils des sujets réservés aux blogueurs amateurs ?
Or quelque soit le domaine vers lequel on se tourne, c'est la préoccupation mono maniaque du jeu politicien qui semble accaparer nos penseurs (?). Avez vous lu une enquête un tantinet fouillée sur Chavez et le Vénézuela récemment ?

Pourtant, la seule attitude possible est de répondre par la preuve et non la polémique aux assertions marketing de l'homme au pouvoir et de ses barons. Au travail !


Publié dans Nicolas Sarkosy UMP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article