Dirty and tricky Microsoft fait de la politique, vivendi aussi

Publié le par borneo

Le candidat  aux primaires démocrate, Denis Kucinich  qui représente  la gauche  du parti  vient d'être ejecté du débat démocrate télévisé sur MSNBC qui devait se tenir à Vegas.

MSNBC  est  le network  issu de NBC  qui associe  Général électric ,  Vivendi  et  Microsoft,  une sorte de  vitrine  de l'action des  multinationales  dans leur gestion éclairée  de la démocratie.


Bien que l'ayant précédemment invité suivant des critéres de représentativité acceptés par tout les candidats , la chaine au dernier moment s'est ravisée.  Un juge vient d'ordonner  à MSNBC  d'inclure  à nouveau Denis  Kucinich dans le débat mais  le network a décidé de  faire appel. et a gagné: pas de Kucinich !

RON PAUL un candidat sudiste, libertarian (extréme droite en fait, comme l'a prouvé une analyse paru sur la lettre électronique qu'il gére depuis 1998) fut lui aussi récemment exclu de participation aux débats télévisés côté républicain.

Et c'est ainsi que les médias décident du choix de nos candidats.

Mais Microsoft présente ces temps çi un remarquable bilan dans un autre domaine. L'organisme de standardisation a donné son aval à un format unniversel de fichier pour ce qui concerne les logiciels bureautique. UDF, basé sur le XML. Ceci afin de faciliter les échanges entre les utilisateurs de produits différents.

Microsoft qui entend conserver son monopole a travers des normes propriétaires tente de faire adopter le format de la suite Office 00XML comme norme international, bien qu'il ne soit compatible avec rien. Mais il avait enregistré une rebuffade.

Lors de la séance de rattrapage qui doit se tenir en Février, de nombreux représentants de pays du tiers monde ont sollicités leur participation au vote dans l'intention de voter pour Microsoft. C'est étonnant de la part de pays pauvres dont on pourrait penser qu'il choisirait d'équipper leurs ordinateurs de logiciels libres et gratuits comme Linux et Open Office.

Devant la difficulté de prouver le dopage chez les sportifs, certaines fédérations ont adoptées l'étude longitudinale. C'est un peu la même situation en matiére de corruption et un organisme Digistan s'est livré à une étude des conditions de vote en faveur de Microsoft.
“The average GDP per capita of the countries who voted for the OOXML proposal is significantly lower than the GDP per capita of those who voted against it”. In fact, the p-value of the test is 1.01%.

Moreover, this is not a slight difference. The average GDP per capita (adjusted to PPP) of the countries who approved the proposed text amounts to 13843 USD, while the same figure for countries who voted against it amounts to 23297 USD. That represents a difference of almost 10000 USD per capita.

        Ils ont trouvé que les pays qui votaient en faveur de Microsoft avaient un revenu par tête largement inférieur à ceux qui s'y opposaient. Il se trouve aussi que l'indice de perception de la corruption tel que publié par Transparency international est lui aussi étroitement lié au GDP, indice de 0,8322.

Et voilà donc illustrer les raisons pour lesquelles ce sujet est intitulé Dirty Microsoft. Souvenez vous qu'un bulletin dans l'urne n'est donc pas la seule façon de voter.

Cependant, je ne souscris pas à l'imputation de corruption telle qu'on la connait dans l'affaire ELF. Ce sont des formes de "coopération" qui associe des fournitures gratuites de matériel, des bourses d'études et parfois aussi une coopération avec la fondation Bill Gates.
Une forme de "Lobbying éthique" !





Publié dans mondialisation

Commenter cet article