Sayed Perwiz Kambakhsh, journaliste afghan condamné à mort

Publié le par borneo

L'Afghanistan est la patrie des  talibans,  ces intégristes  de l'Islam  qui entendaient  imposer  la sharia,  la loi religieuse  obscurantiste  et moyen âgeuse sur le pays.  C'est pourquoi, des soldats afghans, français, européens, américains risquent leurs peaux chaque jour pour soutenir un gouvernement démocratique.


Sayed Perwiz Kambakhsh,  un journaliste  afghan  de 23 ans  vient  d'être  condamner  à mort  pour  avoir télécharger  sur le net  un texte  qui s'interrogeait sur l'égalité des  sexes  dans l'islam.


Il a entendu  une sentence de mort,  confirmé à  l'unanimité par le sénat  afghan !

Il serait temps de faire un choix clair : ou nous decidons de maintenir des troupes dans ce pays, alors il convient aussi d'y imposer un minimum de valeurs extrémement impérialistes comme la liberté d'expression et l'égalité entre les humains, femmes et hommes ou nous convenons de la légitimité de la loi coranique et nous ramenons les boys  at home !

Pour le reste, le dernier à atteindre le paradis aura gagner aprés l'explosion du dernier champignon atomique.

Publié dans mondialisation

Commenter cet article

Fares 06/02/2008 22:36

Qu'est ce qu'on fait en Afghanistan ?Notre présence en Afghanistan a pour effet de sécuriser la production d'opium, qui étaient tombée à presque zéro lorsque les talibans ont décidé de mettre un sérieux coup de frein en 2001.http://archives911.ovh.org/drogue/opium_production_proportion_2007.jpghttp://archives911.ovh.org/drogue/opium_superficie_afghanistan_2007.jpghttp://archives911.ovh.org/drogue/opium_production_afghanistan_2007.jpg

borneo 07/02/2008 11:50

OUIMais les Afghans ont toujours vécus ainsi. des caravanes et des péages. Voir de la guerre.J'ai parcouru ce pays, il y a longtemps  et les afghans sont des montagnards, comme tels des hommes habitués à de trés rude conditions.  Ce sont des peuples  que j'ai  appréciés  en comparaison des hommes  de la plaine au Pakistan , pourtant bien plus "cultivés" et "civilisés".