Oui-europe fait sauter le serveur de statistiques d'over blog !

Publié le par borneo

Je me suis  rendu  compte  samedi  que  le compteur  de Oui-Europe  atteignait  les 99  890  et quelques visiteurs uniques  et tandis que Marion Cotillard  répétait  son discours de  remerciement  pour  l'Oscar  que lui attribuait  Hollywood   pour la Môme, je  méditais  sur  le message  approprié  qu'il  me fallait  rédiger afin de saluer le 100 000 eme inconnu ou robot qui allait échouer sur ces pages dans la journée du Dimanche

Patatras !

Le serveur de statistiques d'Over-blog est en carafe. A n'en pas douter chacun des 99 999 précédents visiteurs du blog, par une sorte d'intuition, ou en totale communication extra sensoriel avec l'auteur aura voulu être témoin de ce passage de la "Borderline" épuisant de ce fait les capacités techniques de la plate forme.

Je prie donc les responsables techniques du site de bien vouloir accepter toutes mes excuses, et aussi mes remerciements pour m'avoir offert  cet espace d'expression.

Publiant dans la discrétion à l'égard de mes amis de mes voisins ou de mes prôches, il n'y aura donc en fait de bulles de vin joyeux, que virtuelles sur ce blog.

Ne nous leurrons pas, au rythme des visites, je serais largement "liquide" au tirage du million et le faible nombre de commentaires restitue mieux la réelle importance dans la blogosphére de la prose de votre serviteur.

La persévérance dans la rédaction de ces billets tient à cette manie que j'ai eu longtemps d'écrire directement sur les livres que je lisais, les réflections qu'ils m'inspiraient. Jusqu'au jour ou il m'a bien fallu convenir qu'un livre se partageait (c'était avant les DRM), et que le procédé était de facto inconvenant à l'égard du lecteur suivant.

Le blog lui-même a aussi sa justification dans le fait qu'il constitue une signature pour les messages que je peux laissés içi ou là au bas d'articles d'autres auteurs de la blogosphére.

Il arrive parfois que l'on imagine certains, dont on ne connait pourtant si peu de chôses comme faisant parti d'un cercle d'amis.

C'est ceux là, fantômes de l'illusion internet que je voudrai saluer plus particuliérement en cette occasion. Prost !, santé !, salud !, Bottom UP !

 

Publié dans technologie

Commenter cet article