Hillary Clinton ou le pire du pire du politicien prêt à tout

Publié le par borneo

Chaque jour les nouvelles en provenance de la campagne des primaires américaines nous livrent le portrait dégradé d'une politicienne prête à tout pour arracher la nomination démocrate.
Le dernier exploit de madame Clinton, qui vient aprés ses affirmations qu'elle était prête à raser nuclairement l'Iran, est profondément révélateur de son manque total de scrupules.

La candidate s'est prononcée pour la suspension des taxes sur les carburants pour la période estivale. Proposition démagogique et stupide.
Stupide comme le soulignent la plupart des économistes et le gouverneur de New York Blommberg, car relancer la consommation de carburants ne pourraient qu'entrainer une nouvelle hausse des prix , tout en faisant perdre  au trésor  américain la bagatelle de 9 milliards de dollars !
En conséquence les "Friends of the Earth" (amis de la terre),  se sont prononcés pour son concurrent le sénateur Obama.

Mais en toile de fond la nature même de la campagne de Madame Clinton  utilisant une réthorique profondément de droite, en partage ici avec le Front national ou Berlusconi en Italie, dénonçant ces "élites",  ces bobos  qui soutiennent le candidat noir mérite d'être soulignée.

Les derniers développements ont montrés une candidate faussement naïve pratiquant l'insinuation à propos des allégations tendant a faire passer son adversaire pour un pratiquant de l'islam faussement converti ou tirant argument des relations passées de celui-çi avec un ancien activiste, gracié par ailleurs par Bill Clinton lui-même, pour mettre en doute la sincérité de ses convictions, tandis que ses agents électoraux tel
Sid Blumenthal abreuvent les journalistes influents de mails dont les arguments sont copiés collés des communiqués de l'extréme droite républicaine quand ils n'alimentent  pas ceux-ci eux mêmes, exploitant les déclarations proches des positions de Farrakhan, le leader de "nation of islam", de l'ancien pasteur Jeremiah Wright de l'église que fréquente Barack Obama.

Le fond de ces manoeuvres est de démontrer que les cols bleus, secrétement racistes ne voteront pas pour un candidat noir quitte à raviver ou à enflammer la question raciale.

Cette campagne aura donné une terrible giffle à tous ceux qui avaient soutenus Hillary Clinton, sans doute au motif finalement secondaire qu'elle était femme.

Publié dans mondialisation

Commenter cet article

Fanette 13/05/2008 13:11

Terrible cette bonne femme encore une Tatcher en puissance !

naiko 05/05/2008 20:32

oui, décidément tout cela n'est guère édifiant!une crainte à avoir : que Mc Cain ne tire les marrons du feu...On s'achemine ainsi doucettement vers une guerre avec l'Iran.Quel abîme d'irresponsabilité! Si l'Europe existait...Il faut qu'elle existe!

borneo 08/05/2008 10:10


absolument.
 Mais votre commentaire m'a conduit a aller découvrir votre blog. De grandes qualités et que je recommande à tous !
http://www.blog.le-nouvel-europeen.eu/