Irlande : Il est des divorces heureux !

Publié le par borneo

Le peuple Irlandais a tranché et rejeté la construction européenne. Il convient de respecter son choix. La qualité d'un mariage, contrairement à l'enseignement catholique si prisé dans l'ile verte ne tient pas à son indisolubilité. Bien au contraire. J'étais partisan d'un retrait français de l'Europe, voir d'un retour au franc car à mon sens selon l'expression consacrée pour avancer de trois pas, il faut savoir reculer de deux parfois.

La crise de l'Europe tient au fait qu'elle n'est pas réellement choisie. Au fil du temps, les français ont oubliés l' inflation a deux chiffres, la démagogie des politiques. Pour que l'Amérique sorte sans doute en Novembre du cauchemard, il aura fallu un double mandat de GW Bush. Si nous devons accepter de nouveaux entrants, nous devons consentir de voir des partants.
Il est des divorces heureux entre partenaires civilisés.

So long, bon vent  l'Irlande.  Si votre choix  parait bénéfique, il permettra à l'Europe de rectifier le tir. Si au contraire, il devait se révéler pénalisant, alors vous reviendrez frapper à une porte qui vous restera bien évidemment ouverte !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bornéo 15/06/2008 02:09

l'erreur est d'avoir permis à un seul peuple par son vote de bloquer le processus constitutionnel. Bien évidemment que ces référendums n'auraient du avoir dincidence que pour le pays qui l'organisait, laissant les autres poursuivre leurs routes.

bornéo 15/06/2008 01:55

Le referendum me fait l'effet d'une course automobile comme les 24 heures du Mans ou les télespectateurs seraient conviés à voter par SMS pour décider à quel moment les mécanos doivent changer le train de pneus !L'Europe n'est pas un "pays" aujourd'hui, mais une équipe qui doit s'entrainer et apprendre à jouer enssemble dans la compétition internationale.Il y a parfois de mauvais équipier qui casse l'esprit du groupe, conteste l'entraineur sans rien apporter en échange. Dans ce cas, il appartient au sélectionneur de s'en séparer.Pour ce qui est de l'Euro, bien évidemment que je le soutiens. Mais on ne peut refuser l'organisation de l'équipe et prétendre en conserver le maillot. Le front National en celà est logique. Et bien évidemment, le retour au franc serait une catastrophe plus particuliérement dans ces circonstances.Et c'est pourquoi, je prétends qu'il faut laisser celui qui veut malgré tout mettre les doigts dans la prise en éprouver la dure conséquence.

lewalis 14/06/2008 18:48

L'euro à permit à l'Europe d'obtenir une place de premier rang sur la scène internationale. La monnait unique permet de faire diminuer ntore facture énergétique, c'est également une monnaie en laquelle les entreprises ont confiances, et l'euro est accepté par tous et partotu ce qui est avantageux pour les particuliers comme pour les entreprises!A tître personnel, le retour au franc est préconisé par Jean-Marie Le Pen...Si tu critiques autant la monnaie unique c'est que tu es tout simplement mal informés des avantages qu'elle procure.Et le " non " irlandais est une véritable catastrophe, l'Europe est à nouveau bloquée!

naiko 14/06/2008 14:33

Je vous trouve bien indulgente et magnanime, chère Bornéo. Claquer la porte d'une réunion, ça veut dire quelque chose en général.  Dans la vie, et aussi encore davantage en politique, les actes vous engagent. L'Irlande fait toujours partie de l'Union. Mais elle n'a pas voulu du renforcement institutionnel de l'UE. Dont acte. Mais de quelle Union parle-t-on? Que veut-on faire ensemble? Il serait bien temps un jour de le décider. En tout cas, nous voila plongés dans une crise grave...