Le CPE laisse un gout amer !

Publié le par borneo

                      Je me suis prononcé ici même en faveur du CPE. En effet, la précarité actuelle des jeunes ne me parait pas acceptable. Puisque nous sommes le Pays qui fait pratiquement le plus mal dans ce domaine en Europe.D'autant plus qu'il me parait se substituer aux emplois à durée déterminés de courtes durés qui représentent 80 % de l'offre aujourd'hui.

                         Mais  son adoption aurait du faire l'objet d'un vaste  débat.  Dans ce domaine, le passage en force sans concertation  ne semble pas une  solution. 

                         Sachant qu'aujourd'hui, il y a plus de 700 000 contentieux aux prud'hommes, c'est bien cette méfiance permanente entre employeurs et salariés qui générent la précarité.

                         Martine Aubry avait en son temps démontrée combien en matiére sociale, il convient de revenir à la table de négociation toujours et encore. En faisant passer en force, son projet, elle a durablement éloigné le patronat du dialogue social.

                            Il faut le dire, c'est de celà que les français ont assez. Ces campeurs ideologiques qui chacun sur son Ilôt défie l'autre sans se préoccuper des conséquences et de la situation réelle des citoyens que cet affrontement permanent génére.

Commenter cet article