Des diplômes "nationaux" en 2006

Publié le par borneo

                Les étudiants qui depuis un mois ont cessés de suivre les cours sont tout a fait confiants quant ' à l'issue de leurs mouvements au plan de leur dipôme. Instruits par l'expérience du passé, ils se disent qu'un expédient, un tour de passe passe permettra de valider in fine, des unités de "dévaleur".

                Or nos universités sont supposées désormais délivrer des papiers "européens" avec équivalence reconnue.

                Il faudra choisir, le diplôme "franco-français" et la notation universitaire à la baisse ou le retour rapide dans les salles de travail avec prolongation des cours sur le temps des vacances.

                Cornélien. Mais beaucoup de nos grévistes n'ayant d'ambition que dans l'administration française, ils ne se formaliseront pas autrement de la premiére solution pourvu que l'on leur laisse libre les sacros saintes vacances.

                 Nous n'attendons pas de déficits de présence devant nos spots de Surf cet été.

Commenter cet article