Otocard 1er, tsar de Russie

Publié le par borneo

Alors que le monde Occidental s'enfonce dans la crise, morale, économique et de leadership et que huit années d'administration Bush sous l'influence des Lobbies du pétrole et de l'armement ont contribués à sacager la planéte et les espoirs de paix et de progrés, la Russie enfin sortie du cauchemard communiste aura eu l'incroyable opportunité de relever le flambeau et de prendre à son compte les défis du siécle.

Mais Otocard 1er, nouveau tsar de Russie issu de l'ex KGB aura dilapider ce trésor abondonné par les texans. Loin de reprendre à son compte le combat pour la démocratie, il aura museler la presse. Passant à la trape, les nouvelles préoccupations environnementales qui focalisent l'attention des citoyens du monde, comme son alter ego américain, il choisit la voie du saccage au profit de l'industie du gaz et du pétrole proclamée cause nationale.

Et Otocard ne voulant rien céder au Cheney s'appliqua à renforcer le groupe militariste lié à l'industrie de l'armement. La Russie ne pouvant elle aussi ne pas avoir ses guerres et ses violations répétées des droits de l'homme, il convenait martialement de réduire la Tchéchénie et de contraindre la Georgie.

Ainsi fut prouvé en peu d'années que l'empire ne deviendrait jamais un etat de droit autrement qu'en apparence et demeurerait toujours pour ses voisins un sujet de crainte.

L'Europe devrait plus que jamais se tourner vers l'Amérique pour espérer un nouveau sursaut car Otocard 1er renouvellait son mépris pour cette civilisation dont pourtant il eu sans avoir à beaucoup forcer son talent pu prendre le leadership à la fois moral et économique.

Même avec Mac Cain à la barre, l'amérique ne risque pas de perdre ses alliés européens !

Bravo Tocard !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article