Bigard, Sarah Palin et la conspiration du 9/11

Publié le par borneo

L'humoriste Bigard fait donc partie de ces citoyens qui a travers le monde professent que l'on nous cache tout et on ne nous dit rien.
les chiffres tels que nous les rappellent Dave Gilson dans un article de
Mothers Jones sont assez impressionants : selon un sondage réalisé en 2006 36 % des américains pensent que leur gouvernement est plus ou moins à l'origine de l'attaque du 9/11 !

Mon sentiment est qu'effectivement, les liens entre les mouvements terroristes islamistes et l'appareil militaire américain demande pour le moins à être éclairci. L'utilisation de l'argent du contribuable ou celui issu du trafic de drogue pour lutter contre le communisme ne date pas d'hier. L'affaire des contras sous l'administration Reagan a mis en lumiére les mécanismes de ces opérations trés secretes.

 En Afghanistan, c'est officiel, mais dans le Caucase soit pour affaiblir la Russie, soit pour persuader les etats nouvellement indépendants de s'appuyer sur l'aide américaine un épais mystére demeure.

Cependant ce n'est pas ce volet qui apparait le plus important à mes yeux.

La désignation de Sarah Palin comme candidate à la vice présidence des Etats-Unis sur le ticket républicain me semble plus significatif. Voilà une candidate qui surgit de nulle part, sans compétences aucune, au point que le comité de campagne a écarté toute conférence de presse de la candidate jusqu'à présent et qui  au vu de l'âge et des antécédents de santé du candidat Mac Cain a des chances certaines d'occuper en cas d'élection le fauteuil de la présidence en cours de mandat.

Comment ne pas mieux illustrer que derriére la marionette le vrai pouvoir est ailleurs ! Les théories du complots s'en trouvent renforcer. Georges W parait d'ailleurs lui-même un pantin, les observateurs soulignaient récemment qu'il entamait le 950 eme jour de vacances de sa présidence !

Et effectivement le pouvoir est ailleurs ! Ainsi dans un article sur les archives de la Maison blanche sous la présidence Bush, on découvre que celles çi aprés avoir été transferées dans la librairie adéquate et expurgées, seront soumises aux régles de la propriété intellectuelle des ayants droits.
Mais c'est l'affaire des
e-mails de la maison blanche effacés malencontreusement et la révélation que les locataires de celle-çi, notamment Dick Cheney ont fait usage de boites aux lettres alternatives au siége du parti républicain, ce qui les préservaient de toute obligation de transparence.

Encore plus révélateur, les conditions dans lesquelles la décision d'envoyer plus de troupe en Irak (the Surge) a été prise, en totale opposition avec les généraux. Ainsi c'est au sein d'un Think Tank conservateur abritée par l'American Entreprise Institute que la question a été débattue, approuvée et imposée aux militaires.

Et en France ?

Nos candidats à la présidentielle ont pour la majorité d'entre eux appartenus à la "pépiniére Bouygues" si on peut ainsi la désigner: Michel Noir, Bernard Tapie, Nicolas Sarkosy, Dominique Stauss-Kahn. Comment dans ces conditions, les citoyens pourraient-ils croire que la décision politique provient encore de leurs votes ?

Publié dans mondialisation

Commenter cet article