Ces vrais antisémites que courtisent Joe Liberman et John Mac Cain !

Publié le par borneo

Vous ne vous souvenez pas forcément de Joé Liberman. C'était le colistier D'Al Gore lors de l'élection présidentielle américaine de 2000. Celle là même qui fut volé du côté de la Floride dont le gouverneur était Jeff Bush, le frére du pire Président que l'amérique est installée à la maison blanche.

Joe Liberman devait se rallier rapidement à la politique de Georges W quand celui-çi décida la guerre en Irak, suite à la providentielle attaque du 9/11 et l'effondrement en direct sur les télévisions du monde des Twins Towers à New York.

Joe Liberman est un ami du candidat républicain Georges Mac Cain, l'adversaire de Barack Obama à l'élection de Novembre. Tout deux trainent à tort sans doute pour Mac Cain, à raison pour Joe Liberman une réputation de Libéraux. Des commentateurs politiques pas trés futés ont même imaginés que John Mac Cain pourrait choisir Joe comme co-listier. Joe et John ont d'ailleurs fait une tournée au proche Orient main dans la main pour affirmer leurs résolutions de soutenir Israél quelque soit les circonstances.

En réalité, le probléme de John Mac Cain était de convaincre la base trés a droite du parti républicain de lui faire confiance malgré cette réputation infamante de libéral (synonyme de "socialiste aux States"). Ainsi le pasteur Huckabee a t-il maintenu sa candidature lors des primaires quand bien même il avait perdu toute chance de l'emporter sur le sénateur de l'Arizona.

D'autres observateurs et l'huffington Post a publié quelques unes de leurs supputations ont imaginés que Mac Cain étudait la désignation de Mitt Romey, autre candidat malheureux des primaires comme second du ticket républicain. Outre que la candidature de deux millionnaires au moment ou des millions de citoyens américains se voient déposseder de leurs maisons eut semblée assez en rupture avec l'humeur des temps, la perspective de porter à la maison blanche un mormon ne souriait guére à la majorité des chrétiens fondamentalistes qui constituent la base du parti républicain et l'arme fatale des néos cons.
On désigne par néos cons, les partisans du néo conservatisme, idéologie du pouvoir et de la puissance propagée par l'intermédiaire notamment de l'American Enterprise Institut qui camoufle assez peu les intéréts conjugués des industriels du pétrole et de l'armement et de leurs obligés.

En réalité John Mac Cain tentait depuis plusieurs mois de séduire cet électorat.
Il évoquait ouvertement l'hypothése de bombarder l'Iran et de rester Cent ans au moins en Irak, mais celà ne suffisait pas.

Il se résolu donc à rencontrer l'infâme pasteur
Hagee connu entre autres pour ses positions anti sémites,( Hitler a été la main de Dieu qui punit les juifs..). Devant la bronca de la communauté juive, Mac Cain devait renoncer. Le pasteur est le responsable d'une organisation intitulée Chrétiens pour Israél !

 C'était sans compter sur
Joe Liberman qui dans sa volonté de batir une majorité capable de soutenir l'occupation Irakienne et une éventuelle intervention en Iran n'hésita pas à accepter l'invitation à partager le micro que lui proposa le pasteur Hagee. Le repas avec le diable. Car ces fondamentalistes là sont carrément, positivement anti sémites. Ils lisent la bible à travers l'apocalipste. Aprés la venue d'un anté christ (pour certains Ben Laden pour d'autres carrément Barack Obama), le Messie reviendra en pleine gloire punir et juger: les juifs entre autres qui vous ne l'ignorez pas sont coupables de n'avoir pas reconnu le fils de Dieu. Pour que survienne ce jugement, il importe cependant que les juifs retournent en Israél et rebatissent le Temple. C'est de ce fort raisonnement qu'ils tirent leurs soutiens indéfectibles à Israél.
 
 Je sais, c'est hallucinant, mais chaque dimanche des pasteurs instruisent ainsi les chrétiens fondamentalistes américains.
 
 Joe Liberman s'est rendu au colloque du pasteur Hagee, au
grand scandale d'une majorité de la communauté juive américaine, par ailleurs traditionellement démocrate et celui-çi lui a sans doute offert le gouverneur Sarah Palin, membre de l'église de wichita qui recevait il y a quelques temps en ses murs un prédicateur du mouvement pour la conversion des juifs.
 
 C'est en tout cas Joe Liberman qui a présenté en persone, la candidate auprés de l'AIPAC, l'équivalent du Crif, la neutralité en moins.

Si cette stratégie devait en définitive se révélait gagnante, c'est bien à un troisiéme mandat Bush qu'il nous faut nous preparer.
 

    

Commenter cet article