Le crétin achéte de l'or !

Publié le par borneo









photo: flickr cc by Tao zhin



Quel plaisir de voir ces petits vieux se précipiter dans les officines de vente d'or et dans les agences des fabricants de coffre forts. Parions que outre la stupidité qu'il y a à acquérir de l'or au plus haut de son cours, tout en ignorant que la valeur d'une piéce ne supporte aucune rayure ni altération d'aucune sorte (que de piéces hors cours ont du leur être refilées !), ils paieront leur manque de civisme par quelques désagréments que l'Histoire conserve en mémoire sous le nom de "chauffeurs." Ces bandits qui chauffaient les pieds de leurs victimes pour leur faire avouer ou ils cachaient leurs économies !

Au moment ou un mercredi noir succéde à un lundi de même couleur et un mardi de dérive, il convient pourtant de constater que nous sommes sans doute sur la voie de la sortie de crise. Tout au moins en attendant Angela Merkel, chanceliére Bushiste d'Allemagne.

En premier lieu parceque, vous ne l'avez sans doute pas assez remarqué, mais Barack Obama vient de gagner l'élection présidentielle américaine. C'est le choc nécéssaire et sans doute suffisant. J'anticipe guére.

Politics matters !

En second lieu, nos amis britanniques viennent de renoncer à leur credo libéral. Et l'Europe qui a paniquer la planéte en démontrant son inexistance semble avoir compris qu'il fallait donner corps à la marionette !

Certes, il ne faut jamais faire confiance à un libéral, n'est ce pas madame Parisot qui voudrait confier aux patrons le soin de se réguler au même titre que le conseil de l'ordre des médecins dénonce avec  véhémence (!) ceux de ses membres qui renient le serment d'hypocrate et refusent de soigner les bénéficiaires de la CMU.

Mais le Monde est prêt désormais à prendre le contrôle de la finance.

Il serait bon que le candidat démocrate présente dés à présent l' équipe d'économistes qui va entrer en fonction avec lui. Les 27 jours qui restent jusqu'à l'élection sous la houlette du demeuré de la maison blanche pésent lourds.

La crise économique va conduire à une limitation des délocalisations et une réelle réévaluation des monnaies notamment par rapport à la devise chinoise. La mondialisation s'appréte à connaitre son heure de vérité.


Publié dans Economie

Commenter cet article

Sophia 16/11/2008 13:21

@borneoThésorisé à la maison comme vous dites n'est pas nécessaire, chacun peut ouvrir un coffre dans une banque et y déposer des biens précieux.

borneo 12/10/2008 12:51

Oui, tout a faitet s'il prend aux États l'idée stupide de garantir le papier pourri des produits dérivés, nous allons vers l'amarggedon économique. Voir à ce sujet l'article du Monde "La solvabilité des Etats commence à préoccuper les opérateurs"solvabilité des EtatsL'or est certes une matière première particulière puisque valeur refuge,  mais le post voulait souligner combien les petits épargnants prenaient un risque à acquérir quelques pièces lorsqu'ils ne sont pas des numismates avertis par ailleurs, sans compter le danger de thésauriser à la maison ! 

Inter'Or 12/10/2008 10:04

Nous sommes à la fin d'une ère économique et financière !
Un ami américain vient de nous envoyer un graphique impressionnant. Ce graphique détonne parce qu'il rapproche le poids du marché des dérivés (abstrait et dématérialisé) de deux grandeurs bien réelles : 1. Le PIB mondial, c'est-à-dire la richesse générée par tous les pays de la planète en un an.2. La capitalisation boursière mondiale, c'est-à-dire la valeur de toutes les actions et obligations (d'Etat et d'entreprises) cotées sur toutes les places, partout dans le monde.
La valeur des produits dérivés pèse 10 fois plus lourd que la richesse réelle créée par l'économie mondiale dans sa totalité !! Et plus de 5 fois la valeur les actions et obligations cotées sur les marchés mondiaux ! Trouvez l'erreur...Le volume des marchés de produits dérivés sur les six dernières années a explosé de 500% ! Pouvons-nous continuer ainsi ?Couvrir ses positions est une chose, faire des arbitrages en est une autre. La spéculation est nécessaire, elle fluidifie les marchés. Ce qui ne va pas, c'est le rapport de 1 à 10 entre la richesse réellement produite et les dérivés. La dérive est là.Le sage d'Omaha l'a vu venir...
http://www.interor.fr">achat or