Achevons le capitalisme sauvage !

Publié le par borneo

Il n'est pas évident au rythme des événements financiers que tous nos parlementaires aient compris les événements que nous venons de vivre.

Disons le, tout de go, le plan adopté est le meilleur possible. En réalité, il s'agit ni plus ni moins de la taxe Tobin que j'appelais ici de mes voeux magistralement habillé en une prestation de service !

Pour chaque crédit que les établissements financiers consentiront à s'accorder mutuellement ils acquiteront une prime d'assurance qui eut-elle portée le nom de taxe aurait été refusée avec forces cris et hurlements !

Par ailleurs la recapitalisation des banques devenait une nécéssité

Les parlementaires socialistes ont choisis l'abstention. Il y a assurément de bonnes raisons à celà. Bien que le président Sarkosy aie affirmé sa volonté de réformer la capitalisme, le plan européen semble avoir été adopté afin de préserver un retour vers la situation antérieure.

Ainsi du choix de souscrire à des actions sans droit de vote attaché, disposition que l'on retrouve dans le plan Polson.
Comme le réclame William Greder dans The Nation, le contribuable devrait obtenir les mêmes garanties que celles négociées par Warren Buffet  en volant au secours de Goldman Sachs.

C'est du coitus interruptus, de peur d'instiller trop de socialisme dans le systéme.

Associé à la Charte éthique proposé par le MEDEF, sans aucune contrainte réglementaire, on a le sentiment que nos libéraux veulent encore une fois naviguer dans les eaux du moins disant de la régulation.

Quand on constate que le PDG de la société Générale négociait ses stocks options en pleine tourmente, de même que celui d'AXA, quel crédit peut-on accorder à une ligne politique qui consiste à renouveler sa confiance à ces acteurs de mauvaise foi ?

C'est un plan d'urgence, mais comment ne pas voir que tout est remis en cause. Par exemple les indicateurs économiques. Prenez le PNB, deux heures d'embouteillages font monter la facture des livraisons et donc le PNB !

De même, l'économie de nos médias est assurée pour une large part par la publicité des fabricants de Junk food, ce qui en conséquence induit un développement de l'industrie pharmaceutique autour des médicament spécifique: anti cholestérol, amaigrissants 
Il va falloir réévaluer au regard des sommes en jeu, des dettes nouvelles, la qualité autant que la quantité des chiffres.

La dette d'un pays comme la France disposant d'un brillant réseau de transport en commun, de services publics de qualité est-elle comparable à celle des Etats Unis, ou non seulement ces services sont abscents mais qui doit impérativement rénové des infrastructures en perdition, routes, ponts etc..

Ainsi donc comme l'affirmait le premier ministre, il convient désormais de mettre un terme aux trous noirs de la finance, les paradis fiscaux, les sociétés off shore, mais celà ne constitue que la face visible de l'Iceberg.

En réalité, aucune mesure, aucun bailout n'est  en réalité capable de nous épargner le Krach de cette économie du gaspillage. Nous attendons de nos libéraux qu'ils nous démontrent l'avoir compris.

Londres dont nous vient ce plan est la ville qui dispose du plus grand nombre de caméra de surveillance au Monde, le citoyen, l'automobiliste y est traqué dans ses moindres comportements déviants et nous devrions continuer à croire que le Monde de la Finance et de l'économie ne peuvent bénéficier de la même attention ?

Achevons le capitalisme sauvage !



Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article