Dominique Strauss Kahn a une "sex affair" en amérique !

Publié le par borneo


Notre Gordon Brown à nous, le sémillant Dominique Strauss Kahn, l'ex postulant de la pépiniére Bouygues à la candidature pour la présidentielle lors des primaires socialistes vient de faire étalage de son immense talent à New York. Proposé par Nicolas Sarkosy à la présidence du Fond monétaire international,
il venait y succéder à Rodrigo de Rato, ancien ministre des finances du gouvernement Aznar. L' IMF recrute traditionnellement son président parmi les européens et les français en particulier (DSK étant le quatriéme français sur 9 président), et c'est une réforme à laquelle les nations membres de l'IMF souhaitent procéder.

Une love affair en France fait plutôt rigoler l'électeur qui sait bien que toute une partie de l'histoire de la République s'est écrite dans ses lupanars (celle de la collaboration aussi et c'est sans doute ce qui a permis l'adoption de la loi Marthe Richard à la Libération).

Mais un émminent homme politique ayant l'étoffe des héros et des présidentiables, par opposition à cette incapable de Ségoléne Royal, est quand même supposé connaitre l'importance dans les pays anglo saxons de la fidélité conjugale. Ainsi Paul Wolfowitz, l'ancien secrétaire à la défense du président Bush a du démissioner de la Banque Mondiale suite à une affaire somme toute similaire (Jusqu'à preuve du contraire, DSK ne semble pas s'être rendu coupable de favoritisme, mais c'est l'objet de l'enquête dont il est l'objet).

L'affaire intervient de plus dans un contexte un peu particulier: le seul siége de Représentant au Congrés que les démocrates vont perdre lors des élections de Novembre est celui de Tim Mahoney qui avait succédé comme Monsieur propre au républicain Mark Foley suite à un scandale à caractére sexuel, avant qu'il n'apparaise que lui-même avait une aventure extra conjugale !

Il est douteux dans ce contexte que DSK puisse éviter la démission. D'autant plus que partageant avec notre président  la volonté de moraliser le capitalisme dans la crise financiére que nous connaissons, les millieux financiers ont dans le collimateurs ces deux dangeureux socialistes. Oui, même Nicolas Sarkosy fait figure de "libéral", aux Etats Unis français est synonyme de "socialiste". Il est vrai que Sarah Palin la candidate à la vice présidente du ticket républicain est plus proche de Marine Le Pen que de Simone Veil !

Il n'en reste pas moins que ce coup foudre amoureux pour lequel nous avons, on s'en doute toute la compassion nécéssaire, met en péril la position de la France dans les institutions internationales. Il survient aprés que Jacques Atali aie été débarqué de la banque européenne de développement pour dépenses somptuaires et prodigalité multiple. Il faut redouter qu'une candidature française ne soit désormais considérée avec la plus grande suspiction .

Pour DSK, si d'aventure, il devait être libéré de ses fonctions, il pourrait répondre positivement à l'appel à l'union nationale de notre président . A la place de madame Lagarde, on s'inquiéterait !

Publié dans Economie

Commenter cet article