La déclaration universelle du droit à l'irradiation pour tous

Publié le par borneo


Le mois dernier un fabricant d'ascenceur s'est trouvé dans la difficile position de récuperer des boutons, en provenance de son fournisseur indien, qui s'étaient révélés radioactifs.
Cet incident dû à l'abscence de précaution dans le tri des déchets et à la pratique désormais bien établie d'export de nos poubelles industrielles vers les pays tiers, ceci souvent de façon mafieuse, ne peut aller qu'en s'amplifiant.


C'est à une sorte de déclaration universelle du droit à l'irradiation pour tous à laquelle vient de procéder le laboratoire américain de Los Alamos. C'est le Guardian qui nous l'apprend ce jour : d'ici à cinq ans, les scientifiques qui ont conclus des accords de licence avec une compagnie du nom de hyperion situé dans l'Etat du nouveau Mexique mettront sur le marché des micros centrales nucléaires, de la taille d'un transformateur capable d'alimenter en électricité une agglomération de 20 000 habitants.


Nous devrions nous réjouir en coeur, enfin de cette l'éléctricité disponible de maniére fiable et continu pour des régions isolées comme Agadés ! Le Dakar de retour dans un pays pacifié par le bon génie Electron !

L'article nous affirme l'innocuité de ces installations, noyés dans un bloc de béton et ne demandant aucun entretien. Basé sur une technologie vieille de 50 ans ces micros réacteurs, dérivés des réacteurs d'études que l'on trouve dans les laboratoires unniversitaires ne contiendraient en leur coeur aucun élément en mouvement, ni susceptible d'utilisation militaire. Terroriste, l'article ne le dit pas.

Plus de 100 sociétés auraient déjà commandées une micro centrale, la  premiére d'entre elle c'est la Roumanie qui aura la fierté de l'inaugurer, installé là bas par la compagnie tchéque TES qui en aurait souscrit une douzaine au total.
L'objectif industriel est de produire 4 000 de ces installations entre 2013 et 2023.

La crise économique dont nous sommes les acteurs et les témoins nous montrent qu' aucune entreprise, aussi puissante soit-elle n'est à l'abri d'une défaillance. L'exemple de General motors devrait nous alerter. Et voilà que l'on va disperser aux quatres vents des installations nucléaires certes inofensives dont personne ne peut être assuré que leurs gestionnaires seront en mesure de suivre et d'assumer jusqu'au bout le risque pris jusqu'au terme du recyclage. Justement ce sont ces micros source (appareils de radiographies, bancs de laboratoires) qui constituent l'essentiel de la dispersion dans la nature de matiére radio-active, parfois dans la décharge situé naguére juste sous vos pieds avant l'édification de cette ville nouvelle harmonieuse dans laquelle vous vivez à présent.

Je serais le Juge d'application des peines, je confierai à José Bové, à qui on ne peut pas demander de nous sauver de toutes les folies du siécle certes, un petit travail d'intérét général dans ce domaine. En effet notre pays ne disperse que de trés trés grosses unités et EDF ainsi qu'Areva pourraient pour une fois ne pas apprécier la micro concurrence dans ce secteur. Aller dans le sens des intéréts supérieurs de la Nation, n'est-ce pas le secret d'une carriére heureuse ?

Commenter cet article

Maous Artiste 11/11/2008 09:24

Merci de m'avoir accepté dans la communauté Ecologie par blogs et merci pour ton article. Édifiant ! Depuis que je vis dans un pays qui a dit non au nucléaire, je suis plus sensibilisée sur le sujet. Ciao. MA