Neanderthal et Eric Zemmour

Publié le par borneo

Mr zemmour vient encore une fois, pourrait-t-on dire, afficher ses idées douteuses, sur un commentaire imputant une différence raciale fondée sur la couleur de la peau.
 
la culture plus forte que le géne ?


Je reviens toujours à notre hominidé perdu, Neanderthal.

J'ai pris pour base cette fois le site "hominidés", simple et vulgarisateur.

Rappelons que Neanderthal disparait (du moins les derniéres traces en Roumanie que nous en possédant en -24 000 ). Son espace géographique est grosso modo celui de l'Europe de la Turquie à la Sibérie. Nous connaissons de lui deux caractéristiques: Il enterre ses morts, et n'est qu'un artiste médiocre

Homo Sapiens, c'est à dire, nous, commence à migrer depuis l'Afrique vers -45000 et une premiére fois, il va se confronter à Neanderthal suivant une ligne Liban -Turquie. Apparamment bloqué dans cette direction, il bifurque vers l'Est en direction de l'Asie. Sapiens se révéle prolifique en art et il brûle ses morts.

Homo Sapiens pourait donc du faire le tour de la planéte avant de revenir conquérir l'Europe par le Nord vers -35 000 coexistant pendant une longue période avec son cousin. Puis la voie directe africaine aurait finalement craqué
vers -25 000.

Maintennant culturellement que constatons nous quelques 20 000 ans plus tard ? Si on suit Homo Sapiens à la trace le long de la voie asiatique, il brule toujours ses morts. Si on considére la ligne de confrontation qui va de la Syrie au Liban, c'est aussi la ligne culturelle qui refuse la représentation de l'image humaine. Qu'il s'agisse de la guerre des icônes, de l'Islam ou d'autres cultes précédents. Considerez les terres du  catharisme, de l'austére Calvinisme et le baroque bavarois ou l'orthodoxie russe. N'y a-t-il pas une culture, un rapport à la mort qui transcende les millénaires et même la foi religieuse qui la supporte ?

Quand on enregistre soudain la mode de la crémation des morts présentée comme plus écolo ne doit-on  pas y constater une résurgence de pratiques séculaires ?

C'est sans doute un hasard. Mais troublant.

Pour l'heure, les études ADN ne semblent indiquer aucun croisement entre les deux "homos". Mais peut-il y avoir eu influences culturelles ?

Certes mon hypothése est hasardeuse, il serait intéréssant cependant de confronter la carte de certaines des hérésies iconoclastes et la carte paléontologique. Et même de manière historique: ainsi des dispositions circulaires : Stonehenge et les villages et bastides circulaires.

Plus impressionnant encore, certaines techniques similaires utilisées par des ménates (des oiseaux) et des singes en Indonésie pour capturer des larves.

On sait que les indiens se donnaient des noms d'animaux par exemple " Bison futé :) ", développant un mimétisme justifiant un emprunt à la culture de leur "totem".

Et voilà ou je veux en venir, au delà des génes, c'est sans doute la capacité d'apprentissage, de comprendre une culture autre, d'en tirer la substantifique moelle qui semble le signe tangible de l'évolution. Et pour ma part, je tiens pour un échange culturel même entre espéces différentes. Les chasseurs du Sud Ouest ne sont-ils pas les maitres de la chasse aux appelants ?

Et sur ce plan là, Mr Zemmour semble bien dépourvu. Sauf avec une espéce d'oiseau. Ne serait-on pas tenter de le qualifier de Rossignol de la pensée ?

Commenter cet article