Algérie France le traité d'amitié inutile

Publié le par borneo

                Le Pen a coutume de dire qu'il dit tout haut ce que le peuple pense tout bas.
A n'en pas douter, l'obstination de nos dirigeants à vouloir signer un traité d'amitié avec une classe dirigeante algérienne qui l'utilise comme enjeu politique intérieure est pitoyable.

                L'Algérie par ailleurs est en situation d'hostilité permanente avec le Maroc contre lequel elle soutient les revendications de la guérilla qu'elle finance largement au Sahara marocain.
Or le Maroc est notre ami et en apporte la preuve en permanence. On ne peut devenir l'ami de l'ennemi de notre ami. Ou alors il faut que l'on m'explique longtemps..

                L'Algérie n'est d'ailleurs pas en soi un pays "amical", incapable qu'il est de développer une industrie de l'accueil et du tourisme, bien que réside là un puits de richesse égal a celui du gaz tant les ressources remarquables y sont nombreuses.

                Signer avec une classe dirigeante corromptue des contrats qui nous assurerons de payer un "premium" sur la facture gaziére afin d'assurer aux prebendiers de cette démocratie de façade la perrénité de la rente française est en effet indécent.

                La polémique lancée par le Président Bouteflika n'a pour but que de vider de son contenu, les quelques engagements côté algérien que pourrait contenir le fameux traité. Car de plus, doit on signer un document avec une partie qui nous a habitué à ne pas respecter sa signature?

                Mais il est vrai que Chirac vaut bien Bouteflika et ces deux là nous convient à danser la danse des Larrons.

A force de parler faux, les 34% de français qui jugent que l'extréme droite est proche de leur préoccupation finiront par devenir majoritaire.

On voudrait que nos leaders politiques sachent défendre le drapeau français y compris à gauche. et n'abondonnent pas les trois couleurs aux seuls nationalistes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article