Clearstream, Eads, Villepin, Dassault, Fabius et consorts

Publié le par borneo

            Avec l'affaire Clearstream nous voilà au coeur des intrigues du pouvoir. Parmi les acteurs, EADS dont Jean-Pierre Chevénement nous révéle que c'est en son sein que se trouvent les clefs du Mystére. Tiens, voilà donc le Lobby militaro-industriel qui apparait en toile de fond du jeu politique.
               Eads, c'est Airbus, plus le regroupement de l'essentiel de l'industrie de l'armement a vocation européenne. EADS, c'est l'avionneur qui participe par exemple au programme de l'avion de combat européen contre son concurrent Dassault, champion du Rafale et de la défense indépendante française.

             EADS, c'est le concurrent principal des américains, dont la force repose sur la coopération européenne. Mais rien n'est simple. Car EADS, c'est Airbus, l'aéronautique civile, plus le militaire. Et les deux branches sont soumises a des intéréts et des pressions divergentes. Nous assistons impuissants à la lutte des titans de l'industrie de l'armement.

             Monsieur Dassault qui produit le Rafale et qui se prétend le champion de l'indépendance militaire française est en fait l'allié, contre EADS des américains. D'ailleurs les intéréts de Monsieur Dassault, en dehors de la production du Rafale au frais du contribuable français sont aujourd'hui quasiment exclusivement outre-atlantique. Monsieur Dassault produit ainsi aussi des avions qui se vendent : le Falcon. Dont les usines d'assemblage sont aux Etats-Unis. Monsieur Dassault est un leader du logiciel avionique et l'un de ses gros clients est justement monsieur Boeing.

             Les usines de Monsieur Dassault  sont situés partiellement dans le Sud-Ouest, et dans les banlieus de Bordeaux en Gironde. Et justement les socialistes qui gérent ce département ce sont prononcés contre la Constitution européenne au côté d'un certain Laurent Fabius, qui ministre avait tenté une opération consistant a faire reprendre par Dassault les actions EADS détenu par Lagardére.

        EADS régne lui sur la ville concurrente et voisine Toulouse, dont le Maire mr Douste Blazy est justement le ministre des affaires étrangéres de Mr de Villepin.

             Un peu de politique locale, un peu de politique nationale, un peu de politique européenne, le combat de ces deux géants du complexe militaro-industriel français illustre bien les enjeux.

                Monsieur Fabius, le symbole de la gauche Caviar, l'homme que Mitterrand nomma premier ministre lorsqu'il eu besoin des millions de dollars des alliés saoudiens des américains pour sauver la France de la banqueroute, est justement celui qui fit capoter l'adoption de la Constitution européenne, base de la construction d'une défense commune dont EADS est le fer de lance.
                Un certain Fabius qui expliqua son choix pour le  NON, depuis les Etats-Unis lors d'une tournée de "conférences". Quel drôle d'alliance : Monsieur Fabius et ses compagnons socialistes girondins, le Figaro de Monsieur Dassault qui soutient largement un certain Sarkosy, nouveau leader de l'UMP a qui on reprocha justement de faire un service minimum lors de la campagne européenne.

                 Ce Figaro là qui ouvre ses colonnes assez facilement aux pseudos nationalistes de l'extréme droite française comme Monsieur de Villiers dont la base militante est constitué d'intégristes chrétiens opposés à l'avortement et aux dérives laïques européennes, architecture politique de la majorité militaro-religieuse du bon Mr Bush. Une droite réunissant les nationalistes et les fascites, violemment anti européenne comme en Pologne ou comme l'alliance constitué par monsieur Berlusconi en Italie, intégrant la petite fille de Mussolini.

               

             La construction européenne est la seule chance de l'indépendance française et de la survie d'une industrie française de l'armement. Mais elle a contre elle les intéréts américains, les purs crétins fascisants, et la "vrai gauche" alter-mondialiste.

             La construction européenne n'a malheureusement que peu d'alliés extérieurs. Ni les américains on vient de le voir, ni les russes qui préférent une confrontation directe type guerre froide 2 avec leur adversaire traditionnel, ni Israel, qui trouve le Lobby pro palestinien, trop puissant au sein de l'Europe..(On se souvient du voyage de Chirac en Israel).

                La chute de la maison Chirac-Villepin est une mauvaise nouvelle pour la France et pour l'Europe. Elle constitue l'aboutissement d'une stratégie des concurrents américains de EADS, dont Monsieur Dassault est en réalité un fournisseur important.
                Quand Dassault perd un marché sur le Rafale au profit de son concurrent américain, à la limite c'est sans doute une bonne affaire pour lui !
            
             L'indépendance française et européenne est aujourd'hui bien affaibli. Les forces qui la soutiennent sont dispersées et attaquées de toute part. A droite, c'est perdu. A gauche, si Ségoléne Royal en représente bien  la derniére force de résistance, l'alliance objective Bové-Besancenot-Fabius lui présentera trés prochainement un front Uni.

             Reste le parti communiste. Il a les cartes en mains pour un vrai choix pour l'indépendance nationale qui passe par la construction d'une Europe indépendante ou l'abandon de nos derniéres capacités de défense aux seuls intéréts américains. Il faut reconnaitre qu'en interne le débat est lancé. Il le fut a propos de la Snecma, dont l'avenir ne peut-être qu'européen. Mais l'idéologie est plus forte que la raison.


si tu touche à mon EDF, je privatise ma facture

Commenter cet article

JFdP 18/05/2006 09:10

NO COMMENT!

borneo 15/05/2006 09:14

Bonjour ami JF.La théorie du complot permanente repose sur le refrain: on nous cache tout, on ne nous dit rien !La vérité est que, l'information est tout a fait disponible. Les grandes maneuvres des groupes militaros industriels à travers les diverses journées d'études, les personnalités invitées sont affichées, les intéréts financiers publiés, les objectifs les stratégies sont disponibles sur un simple clic.Que les grands médias soient contrôlés par Lagardére ou Dassault n'est pas un secret. Aux Etats-Unis, que le Vice président Cheney fut ancien responsable de Halliburton, seul contractant de l'armée américaine en Irak est connu de tous.Le Probléme est donc dans notre volonté de croire malgré les évidences que notre démocratie fonctionne sur la seule  base  de l'opinion démocratiquement exprimée des citoyens.  Parce que celà nous arrange et qu'un beau week-end ensolleillé nous fait oublier rapidement les bidonvilles du monde.

JFdP 14/05/2006 09:35

    Antoine, ton article me fait penser à la théorie du complot permanent. C\\\'est trés alambiqué! Néanmoins j\\\'adhère à certaines de tes idées maîtresses.    Je suis sincèrement écoeuré par cette fin de règne de la Chiraquie. On solde + ou - les affaires courantes et l\\\'avenir est laissé au hasard.    Je tente de ne pas trop lâcher le fil de notre pitoyable politique nationale mais le coeur n\\\'y est plus!    Pour être sincère, mes sources d\\\'intérêts sont entrain de se modifier. Le chacun pour soi + que l\\\'intérêt général, à l\\\'image des gens qui nous gouverne et de notre pays qui part à volo. Tu as certainement du t\\\'en rendre compte, mes articles sont moins politisés.  Les jolies choses sont un refuge et me procurent plus d\\\'épanouissement et de plaisir.    Comment trouves-tu ma nouvelle présentation de site? As-tu lu mon article "L\\\'outrance" ? Je me suis donné beaucoup de mal à réaliser ce visuel. J\\\'aimerai avoir ton avis.    A bientôt