Immigration choisie selon Sarkosy

Publié le par borneo

Le principe de l'immigration choisie n'est pas mauvais en soi. La question qui vient à l'esprit cependant est CHOISIE PAR QUI ? .

Selon Nicolas Sarkosy, les services de l'etat publieront une liste des professions dont les besoins en main-d'oeuvre ne seraient pas satisfaits. Et des quotas seraient ainsi établis.

Et c'est ici qu'il a tout faux.

Être en faveur d'une libéralisation des conditions d'acceuil ou de régulation des immigrés suppose à mon sens offrir des garanties de logement et de travail décents. C'est donc aux entreprises, aux collectivités locales, municipalités ou conseils généraux que devraient être dévolu le droit de dire oui.

Prenons cette jeune fille angolaise, dont la mére est menacée d'expulsion par le préfet. Tout un collége se mobilise et proclame la gréve. Au sein des parents d'éléves,il y a certainement des propriétaires capables d'offrir à cette mére la garantie d'un logement, il y a des employeurs en mesure de proposer un emploi.
Cette immigrée là est donc bien une immigrée "choisie" par la communauté dans lequel est s'est parfaitement insérée.

C'est donc cette communauté formée autour de ce collége et non le préfet qui devrait se voir attribuer le droit à la clef de la régularisation.

Ainsi un employeur aprés avoir obtenu d'une commune, de gauche par exemple qui manifeste sur le sujet un généreux extrémisme, la certitude de la mise à disposition d'un logement, de la disponibilité de place en créche ou à la cantine de l'école pourrait choisir de valider la candidature d'un candidat à l'immigration et non pas les services de l'état.
Immigration choisie donc OUI, mais par les citoyens eux-mêmes !



si tu touche à mon EDF, je privatise ma facture
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

borneo 24/05/2006 00:23

c'est exact.Mais parfois les régimes dictatoriaux africains obligent des journalistes, des avocats, voire des médecins opposants politiques à partir.Ou des chanteurs et des musicienspour des raisons politiques ou religieusesou même des composantes  aussi importante  d'une société en développement que sont par exemple les expats  européens (voir la côte d'ivoire)

TIBAU 23/05/2006 10:04

On a le droit de dire à l'Afrique qu'on ne peut plus accueillir toute sa misère mais on ne peut en revanche aller piller ses richesses. Si on veut stopper l'immigration c'est en aidant les pays sous développés à se développer qu'on peut y arriver et non pas en venant chercher chez eux les hommes dont ils ont le plus besoin pour y parvenir.