La Turquie ou la diplomatie française en armes

Publié le par borneo


























military  cc william ward
 http://flickr.com/photos/billward/225445488/

            


               Aprés la premiére guerre du Golfe, la France a du constater sa déception, les américains se sont attribués la totalité du marché de l'armement et l'ont pratiquement éliminés du Golfe.
                En Europe, la pression américaine s'est aussi faite plus forte. L'espéce de Gentleman agreement qui permettait à notre pays de maintenir une industrie de défense indépendante par la conquéte de marchés extérieurs concédés a été piétiné par l'administration Bush, dont on sait qu'elle est l'émanation directe du Lobby de l'armement US.

                La Pologne a choisi, les avions américains, la Turquie, les chars.

                Sans partenaires et clients pour notre industrie de l'armement, notre pays ne sera pas en mesure de préserver son indépendance militaire et donc son indépendance tout court.

                Depuis, notre diplomatie semble  être  dirigée par  l'obsession de la punition. Prouvez aux polonais et aux turques, et aux autres accessoirement, que les vrais clefs d'accés de l'Europe sont en France et non à Washington.
                Convaincre les anglos-saxons de notre pouvoir de nuissance et les amener dés lors à négocier un nouvel accord.

                La démonstration aurait cependant était plus convaincante si notre pays avait approuvé le projet de construction européenne. Mais Bolkenstein avec la complicité de Laurent Fabius auront su faire capoter le référendum. Nous voilà donc maintenu dans le statut d'une Europe du libre-échange, chére a Tony Blair et à l'administration Bush.

            
               
                Depuis la Pologne a du admettre que l'Europe participerait peu au cout de l'intégration et les polonais se sont jetés dans les bras de l'extréme droite. L'Angleterre a été parmi les seuls pays de L'europe a ouvrir sans restriction ses portes aux travailleurs venus de l'EST, et en conséquence le Labour a peu de chance de remporter les prochaines élections. Le chantier du Gazoduc contournant le pays n'aurait sans doute pu voir le jour sans un contrat d'approvisionement France-Russie, garantissant sa rentabilité et privant les polonais de royalties conséquentes.



                L'offensive anti-turque de notre pays s'inscrit dans cette stratégie. Elle dit clairement aux turques, vous n'avez aucune chance de rentrer dans l'Europe en ne tablant que sur l'Alliance américaine. Et il est vrai, qu'en soumettant l'approbation de l'entrée de la Turquie dans l'Europe à un référendum, les chances de ce pays sont pratiquement égales à zéro à ce jour.

               
L'affaire arménienne vient encore renforcer la pression. De là pour nos députés a donner à la LOI le soin d'écrire l'Histoire, il semble à mon humble avis que c'est notre propre démocratie que l'on met en danger.


                L'Europe est aujourd'hui un vrai champ de bataille. Mais la politique française n'a aucun sens. Les turcs obtiendront sans peine un statut comparable à celui de la Suisse. Quant'à leur interdire l'accés a quelque chose qui n'existe pas, et n'existera pas, l'hypohése du mini traité sera rapidement évacué, on comprend qu'ils puissent s'en contrefoutre.

On n'oublie pas de dire merci Fafa !
             
                 


Commenter cet article

Diremerci.com 06/11/2006 02:21

Si vous voulez remercier fafa pensé à Diremerci.com (http://www.diremerci.com)

JMD 13/10/2006 12:39

Véritablement dommage cher rédacteur de cette rubrique que vous parliez de "complicité entre Bolkenstein et Laurent Fabius" car cette affirmation contient une énorme contradiction : comment un Laurent Fabius aussi peu aimé dans les sondages a pu faire basculer le vote en faveur du non?
Incroyable affirmation qui prête à un homme, un pouvoir sur le Peuple que le peuple semble lui dénier... un peu comme si on disait que Besancenot et Bolkenstein ont fait capoter le traité européen. En revanche la nullité des défenseure du traité incpables de construire une argumentation cohérente avec le secours providentiel de ce malade de Bolkenstein a contribue à ce fIasco et d'ailleurs aux présidentielelles les mêms utilisateurs de la bulle médiatique comme idéologie s'effondreront de la même manière. Le Peuple est parfois moin con que les penseurs le croit...

borneo 13/10/2006 14:05

"avec le secours providentiel de ce malade de Bolkenstein"Oui, sauf que Bolkenstein est partisan d'une Europe Blairiste et du libre échange, celle qui vient de gagner, définitivement.Quant'à Laurent Fabius, sa situation politique est la même que celle de notre pays en Europe. Incapable d'imposer sa vision, il conserve son pouvoir de nuisance.C'est précisément le théme de cette note: le pouvoir de nuisance.