Nicolas Sarkosy sur TF1 n'est pas candidat à la presidentielle !

Publié le par borneo

Nicolas Sarkosy sur TF1

L'interview du 23 Novembre du candidat de la droite, Nicolas Sarkosy restera un grand moment.
En premier lieu, il avait changé de voix et de ton. La premiére réflexion fut pour moi de dire bravo les conseilliers et d'admirer qu'un ministre en exercice, de surcroit président du parti majoritaire, et exercant toujours quelques responsabilités locales en région parisienne ait trouvé le temps de se soumettre à quelques séances de video-training !

Bravo aussi au rédacteur du scénario de cet entretien télévisé ou le candidat parisien semblait se plaindre de la complaisance de PPDA, le présentateur de TF1 à l'égard de sa concurrente du parti socialiste. Elle n'a répondu à aucune de vos questions et vous n'avez pas insisté argumentait le petit Nicolas.

 Le scénario comportait aussi un brin, que dis je une brindille d'agressivité journalistique, propre à victimiser le ministre de l'intérieur. Ainsi, le journaliste (?) évoquait-il sa doublure évincé de TF1 qui avait osée des questions de lése-majesté.
 
 Jusque là tout allait bien.
 
 Et puis le président de l'UMP s'est lancé dans une diatribe contre la candidate favorite des sondages et son idée de se mettre à l'écoute des français jusqu'au mois de Janvier. En insistant sur le fait qu'un responsable politique se devait de défendre ses propres idées et sa compétence particuliére. Pour le droit d'Israél à la paix, (et la Palestine a-t-il ajouté presque entre parenthése) pour la défense du Liban, contre l'Iran, elle n'a rien a dire, c'est une incapable, tel était le message.
 
 Et là, je dois avouer que le brouhaha autour de moi, a rendu difficile la saisie de la suite des propos du (ex) maire de Neuilly.
 
 Le syndrome Fabius-DSK avait encore frappé, Y en a marre de tous ces cons-pétants !
 
 Mais le plus authentiquement surprenant, c'est que l'intelligentsia parisienne, journalistes, commentateurs ou bloggers ne se sont intéréssés qu'à la suite de l'entretien qu'aucun humain normalement constitué n'a suivi ayant décroché bien avant.
 
 Dans cette partie là, le candidat pas encore candidat, nous sommes mort de rire (je me déclare la semaine prochaine), évoquait les candidatures parasites de Michelle Alliot-Marie ou de Galouzeau.
 
 Et c'est pourtant la dessus qu'ont portés tous les commentaires autorisés du lendemain, révélant ainsi un Sacré fossé entre le pays réel et les appareils politiques et médiatiques.
 
 Ségoléne, ils te tracent une voie royale !

 

Publié dans Nicolas Sarkosy UMP

Commenter cet article