Contre la privatisation ideologique du liban, d'Israel et de la Palestine

Publié le par borneo

                    Lorsque l'on parle d'Israel ou de la Palestine s'oppose juridiquement et idéologiquement  les droits de chaque peuple sur  cette terre.

                    Il serait bon de rappeler que cette terre est comme toute autre y compris la terre française un bien commun de l'humanité.


                    Avant que ne s'y disputent des juifs et des musulmans ou des chrétiens, des israéliens ou des palestiniens, d'autres peuples l'habitérent.

Rien ne nous dit que dans moins de 50 ans sous l'effet du réchauffement climatique, ou par conséquence de l'aveuglement des hommes, elle ne devienne pour un temps, tout simplement inhabitable avant d'être réinvestie quelques siécles plus tard par de nouveaux pionniers.

                La dispute d'ordre privé de ces peuples ne doit pas masquer que chaque peuple, que chaque culture ne posséde qu'un droit limité d'usufruit sur la portion de la planéte sur lequel il réside. Même en revendiquant un droit immémorial, celui-çi ne pése que quelques fractions de milli secondes au regard du temps planétaire.

                Il est plus que nécéssaire que la communauté mondiale présente ses exigences en tant administratrice de droits supérieurs à ceux que revendiquent les seuls occupants actuels.

                Chaque jour parmi nous, certains embrassent la cause de l'une ou l'autre partie. Et on entend des ignominies de toutes sortes.  L'Islam  serait criminogéne,  les juifs  conspireraient  contre  les peuples de la planéte.

                 STOP.

                   Les débordements de l'une ou l'autre partie ne peuvent en aucun cas renforcer leur légitimité.

                   Les destructions  opérées,  le stockage d'armes de destruction massive ne peuvent  être tolérés plus longtemps. Les droits fondamentaux proclamés par l'humanité, ces droits qui constituent notre bien commun doivent  être fermement rappelés.
                     Quand on pare un enfant d'une ceinture d'explosifs pour aller se sacrifier au milieu d'une foule innocente, lorsque on utilise des munitions a fragmentation dite anti-personnelle, ou que l'on bombarde une rafinerie au pied de notre Mare Nostrum au risque de la polluer définitivement, on se met en situation de perdre la reconnaissance des droits que l'on revendique par indignité.

                   Pourrions nous tolérer longtemps que deux voisins se disputant la propriété d'un ruisseau puissent impunément empoisonner l'eau qui y coule et par là toute vie en aval ?

                   Cessons de nous gargariser dans des affrontements stériles des droits privés des uns et des autres. Ceux-çi ont depuis trop longtemps débordés dans l'espace du bien commun de l'humanité. Il serait temps de le rappeler.

                   Nous avons entendu les uns et les autres, nous connaissons désormais tout du dossier, nous sommes en position de dire le droit, de tracer les frontiéres, de répartir les eaux. Soit à travers une conférence des nations du monde, soit par un tribunal réunissant les organisations humanitaires mondiales.

                   Et, nous devrons dire, en tant que nations et citoyens du monde parlant au nom du bien commun que ceux qui ne se conformeraient pas à notre verdict s'exposeraient à notre refus de poursuivre toutes relations avec eux qu'elles fussent culturelles, financiéres ou commerciales.

                   Comme nous avons su dire aux serbes que leur comportement réduisaient leurs droits sur le Kosovo, il est temps désormais de signifier aux parties la limite au delà de laquelle nous devrions considérer leurs revendications comme illégitimes, définitivement.



                     

                  

                  

               
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JF de Peretti 05/12/2006 10:55

Les juifs ne sont pas les Kosovars! Mais tu as raison. Le texte que tu viens d'écrire est empli de noblesse et d'intelligence. Mais quelles sont les nations qui vont s'arroger le droit et qui auront les qualités reconnues par tous pour imposer ta vision? Pas simple! J'adore quand tu traite les problèmes universels,ou internationnaux, un peu moins lorsque tu fait de la politique Franco-Française.... Mais tu écris bien, donc pardonnable (Sic).A bientôt Antoine

borneo 10/12/2006 10:56

maudit code à taper qui n'a jamais voulu passer !je penssais te saluer sur place, je le fais ici"Bonjour JF, Art et dérision, voilà un théme a bricoler.Le talent appelle le talent, et les visiteurs de ton blog ont souvent de précieux liens à présever à côté de leur signature.Je salue Art-Maniac au passage  que je te "doigt" (au sens de suivez cette direction) donc.amitiés