Vive Sarkosy !

Publié le par borneo

OUI, drôle de titre pour un blog Ségoléniste, (comme ébéniste, bien ajusté) qui titrait voilà peu, Viva Chavez !

En premier lieu, si l'auteur du blog est un chaud partisan de la candidate socialiste, il n'en demeure pas moins que ce n'est pas demain la veille que l'on enregistrera içi des liens en provenance des divers sites Désirs d'Avenir.

Celà permet de prendre quelques libertés avec l'orthodoxie partisane.

Et ce Vive Sarkosy a un sens.

Le syndrôme "vous n'avez pas le monopole du coeur" adressé par Giscard d'Estaing à François Mitterrand.

Et le refus de la candidate socialiste de saluer dignement Françoise de Panafieu nous laisse à penser que là réside son talon d'Achille.

Le mépris des opposants.

Or, bien évidemment, si j'avais à choisir comme convive entre Michel Charasse et certains lieutenants du ministre de l'intérieur, mon choix serait vite fait.

François Fillon qui est homme décent

Yves Jégo qui se félicitait d'avoir fait passer l'amendement Emmaeus instituant une taxe sur les textiles permettant aux entreprises d'insertion oeuvrant dans le recyclage de poursuivre et de développer leur activités.

Christine Boutin, oui celle-là même qui se prend pour la mule du pape, pour son combat courageux en faveur de la loi DADVSI.

Luc Chatel qui s'efforce de faire passer un amendement instituant les classes actions de la part des consommateurs. Vous le savez les opérateurs de téléphonie mobile nous ont volés beaucoup d'argent en se répartissant le marché sur notre dos et continuent de le faire.

Jean Louis Borloo, dont l'action mérite une continuité, même s'il devait abondonner son poste au profit du représentant de la nouvelle majorité de gauche que j'appelle de mes voeux.

Bien évidemment, je serais plus qu'heureux d'acceuillir à ma table s'il lui prenait l'envie d'imiter Giscard l'ancien ministre des affaires européennes, Michel Barnier

Et sans doute bien d'autres dont le nom ne me vient pas à l'esprit spontanément

Alors, certes, L'UMP c'est Sarkosy himself (Neuilly, les hauts de Seine, Pasqua) mais aussi les Devidjian, les Pierre LelLouche, et autres totos à la Eric Raoult.

Et c'est pourquoi, en ces temps électoraux ou nous sommes conviés à nous affronter blocs contre blocs, je me permets ce Vive Sarkosy un tantinet provocateur : il fera en effet un bon leader de l'opposition dans 6 mois et en cas de grosse caisse pourrait même céder sa place à l'une des personnalités estimables que j'évoquai plus haut.

Publié dans Nicolas Sarkosy UMP

Commenter cet article