Exceptionelle Ségoléne à Ripostes de Serge Moatti

Publié le par borneo

            Les critiques de Ségoléne Royal attendent de Pied ferme la confrontation télévisée entre Nicolas Sarkosy et la candidate socialiste.

             En premier lieu, elle est rayonnante de beauté et de forces intérieures. Ce combat est le sien. Elle porte sur ses épaules avec allégresse le devoir de victoire. Au point qu'un blogeur Fabuisien, connu pour son hostilité a son egard remarquait que ses interlocuteurs avaient carrément intégrés le fait d'avoir en face d'eux la future présidente !

            La prestation de Ségoléne lors de l'émission Ripostes de Serge Moatti démontre combien désormais elle maitrise bien son sujet. Son handicap le plus visible jusqu'à présent était son caractére décidé qui lui faisait sans autres formes de procés mettre fin à une interpellation qui lui déplaisait.

             Elle a su écouter jusqu'au bout ses contradicteurs, alors même que l'UMP avait délégué une handicapée ce qui rend toujours plus difficile un match ou un débat. En tennis, on a vu des champions ne pouvoir battre un adversaire blessé, hésitant à prendre "déontologiquement" l'aventage. Et comme le déplore, le toujours socialiste (?), Fraise des bois, l'opposition  semblait de deuxiéme ordre. C'était d'autant plus piégeux.

                Déjà, ses opposants ont compris que l'agression ne les servait pas.

                Ces adversaires avaient repris les trois seuls mots d''ordre, inlassablement ressassés  principalement par l'ultra gauche institutionelle même lorsque elle se dissimule sous la bonhomie du fraisier.

                Son programme est le même que celui de Sarkosy, elle ne répond pas aux questions, elle n'est pas compétente ou elle est paresseuse (elle n'était pas à l'Assemblée pour le débat sur le statut de la femme), Ses réponses sont faites en fonction de ses interlocuteurs.

                Tandis que Nicolas Sarkosy se déplace dans l'appareil ministériel pour tenir ses meetings politiques et que nul ne songe à lui demander le temps effectif consacré désormais au ministére et s'il songe a rembourser les citoyens de ses frais détournés, la jeune K-Morizet lui contestait son emploi du temps.

                Plouf, mais sans autre aggressivité.

                Le procureur Sarkosiste tout en prétendant imposer la peine minimum et pouquoi pas le jugement par programme informatique automatisé ?, Ségoléne concédait la réalité du probléme tout en en contestant les solutions Nicolaides.

                Plouf, sans dévier de son calme et de sa détermination.

                Quand aux contradictions du voyage en Palestine, Ségoléne a pu y répondre aisément.

                   Au final, la gauche dispose d'une candidate assurément au dessus du lot.

                   Malheureusement, c'est la gauche ! Et François Hollande vient de prouver la stupidité des solutions préconisées. Alors que justement Johnny Halliday emporte en Suisse la réprobation nationale, on ne peut ignorer qu'il existe un seuil fiscal contre productif.
                   Le bouclier fiscal à 60 % des revenus semble juste et d'ailleurs comme le fait remarque François Hollande, il est encore trop élevé pour empêcher un Johnny de s'expatrier.

                 Effectivement, on peut penser que 50% de prélévement est un seuil psychologique au delà duquel s'évanouit le sens civique. Aprés tout, un gagnant du Loto, ne réve semble-t-il, la publicité semble nous l'indiquer, que de partir vivre sous les palmiers au soleil. Alors pourquoi un type disposant des revenus d'un gagnant du Loto n'aurait-il pas les mêmes désirs. Cette notion du partage est commune à toutes les cultures, du jugement de Salomon au manteau de Saint Martin ainsi s'y conformer permets de mobiliser toutes les énergies. Au contraire vouloir à tout prix l'outrepasser divise la société , disperse les efforts.

                   Et bien Le François va lever cette garantie offerte. Et n'en doutons pas, celà ne peut entrainer que de nouvelles expatriations, non seulement de patrons, mais éventuellement dans leurs valises, de siéges sociaux.

                   C'est toute la contradiction entre la Social-démocratie qui entend agir dans le cadre du monde réel qu'incarne aux yeux de tous Ségoléne Royal et  gauche archaïque qui entend passer le rouleau compresseur sur le systéme quelqu'en soit les dégats pour le Peuple lui-même.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article