Robert Redeker ou le vandalisme anti islam pris comme symbôle de la liberté d'expression

Publié le par borneo




























                Monsieur Robert Redeker est devenu un symbôle. Celui de la liberté d'expression menacée par l'Islam obscurantiste. Cet homme courageux, professeur de collége, lieu de laïcité et de neutralité a trouvé Tribune libre au Figaro à quelques jours de la rentrée scolaire 2006 pour invectiver de la maniére la plus radicale le prophéte Mahomet et l'Islam

             De jeunes radicaux de cette religion, would be terrorist, voulant sans doute l'élever au rang de Penseur de l'Occident lui ont promis sur des sites fanatiques rien moins que la peine de mort.



              Monsieur Redeker ne disposant pas effectivement de canons comme le Mollah Omar pour bombarder la statue du Bouddha géant de Bamiyan en Afghanistan, a choisit certes une méthode apparemment plus pacifique pour démolir le statut du commandeur   des croyants.

                Le traitant simplement de violeur, et d'assassin pour les plus modérées de ses observations


                Exerçant en quelques sortes son droit légitime à la Croisade.

                A n'en pas douter, il convient de clouer au Pilori tout ceux qui auraient quelques réticences a manifester leur solidarité au grand pédagogue.

                Il se trouve que cette violence anti-religieuse, dirigée exclusivement contre l'Islam et qui certes semble un écho faible aux outrances intégristes nourrit le plus violent des racismes.

                On trouvera par exemple sur le site Coranix, dont vous me pardonnerez de ne pas vous donner directement le lien, un exemple de cette belle littérature, dont Monsieur de Villiers s'est fait le chantre.

                Quand, une association dite de solidarité française se propose de servir "la soupe aux cochons", et que le préfet qui obtient du tribunal l'annulation de cette manifestation ne reccueille qu'une approbation mitigée, et que nul ne songe dans la République a poursuivre les méprisables auteurs de ces provocations répétées, alors OUI, la démocratie est en danger.

                La démocratie qui est d'abord Respect de ses propres valeurs et principes.

                Démocratie que le Président Bush aura souillé par tous les moyens à sa disposition, pour se mettre en situation de subir la plus cuisante des défaites.


































                

Commenter cet article

JFdP 14/01/2007 22:26

Bonsoir Antoine,J'aurais pu simplement lire et quitter ta page sans tapage!Mais vois -tu pour la première fois et d'une façon fondamentale, je ne suis pas d'accord avec toi. Ton article est + qu'ambigü. Que conteste tu en fait,  les intégristes, les Américains ou Redecker?Si j'ai bien compris c'est un peu tout le monde n'est-ce pas?Tu résumes  facilement à travers 3 images peu représentative une Amérique lassée de la guerre en Irak, qui a filé la + grande déculotée au parti républicain detoute son histoire. Tant qu'à Redecker, aussi stupide que pourrait être ses théories il a le droit et le devoir en tant qu'homme de lettre de s'exprimer à sa convenance et ceci sans limite. Mais dans quel monde es-tu prêt à vivre? La liberté que tu vantes avec intelligence, tu l'a conteste dans ses fondements.

borneo 15/01/2007 05:16

O la la, mon ami.Je ne suis pas contre la liberté d'expression, mais je conteste le droit de mener Croisade, surtout malhonnetement..surtout lorsque l'on est par ailleurs enseignant dans un collége.Comment apprécierais tu un professeur qui aurait déclaré de façon fracassante que le christianisme et Jésus sont directement responsable de la Shoah, de la Saint Barthélémy et autres gracieusetés de l'Histoire ?Certes, on peut le dire, le penser et l'écrire, mais point ainsi. Point sans un certain respect pour les croyants, et je ne le suis pas.D'autres part, les élections en Iran, l'observation attentive de l'évolution du monde musulman et effectivement la montée intégriste traduit plus sa véritable entrée dans le monde Contemporain et les difficultés d'adaptation que cette société rencontre qu'une adhésion aux théses extrémistes.Bien au contraire, il n'y a jamais eu autant de femmes dans les unniversités, même Irannienne dans le monde musulman. C'est pourquoi, notre devoir est de participer et d'aider à une évolution Mon article dit ceci. Nous avons des valeurs qui sont celles de la Démocratie. Celà commence par le RESPECT de son adversaire politique ou idéologique dans le cadre de la LOI. Lorsque l'Amérique produit PINOCHET, c'est les fondements même de notre société qu'elle menace.Lorsque, on manque à cette obligation de respect, on n'est aussi dangeureux que Omar ou Ben Laden. Les statuts de bamyan ont été bombardés. Mais les principes du droit a Guantanamo le sont de maniére radicale, justifiant tous les résistances les plus odieuses.Pour justifier la Shoah ou soutenir la Croisade, il faut des précheurs qui en amont affolent les foules.