HEC aime Bill Gates, offrons lui ces précieuses vidéos perdues

Publié le par borneo

            HEC est une école de commerce ou le mot Monopole n'est pas un gros mot, mais une opportunité de profit.
Ils ont donc invités l'homme le plus riche de la planéte, dans le cadre du lancement de Windows Vista à venir se faire acclamer par l'assemblée de nos futurs dynamiques managers et bénéficiaires de stocks-options.

          Certes, ces amis des DRM, ont le profil idéal de l'utilisateur de ITruc-Pod d'Apple, mais Bill leur a concocté en matiére de protection et d'atteinte à la vie privée, tout ce qu'un futur patron peut rêver de mieux avec (bad)Vista

          Offrons leur à cette occasion, le lien vers les vidéos perdues et retrouvés de Bill. Il s'agit du témoignage du cher homme devant la cour lors du procés contre les pratiques anti-concurrentielles de Microsoft que lui avaient intentés le gouvernement américain.
          Depuis, heureusement, l'homme du Texas, le président Bush, qui n'aura pas gouverné seulement au profit des pétroliers et des marchands d'armes,  a su venir au secours de la firme de Redmont, de sorte qu'elle s'est lancée dans une stratégie encore plus dommageable à ses concurrents.
          Certes des consommateurs de L'Iowa tentent de faire reconnaitre le préjudice qu'ils ont subis du fait de ces pratiques perverses, mais le monopoleur a appris que le temps des procédures pouvait se prolonger de façon quasi indéfini, et que même en cas de condamnations, la disparition des concurrents pesaient d'un tout autre poids dans la balance.

          C'est pourquoi, Microsoft continue plus que jamais dans la même stratégie qui lui avait permis d'éliminer DR DOS.

          En, interdisant  en pratique l'accés aux drivers des matériels composant un PC aux  OS  concurrents qui bougent  encore un peu comme LINUX, en obtenant  par  magie de l'ECMA, une  certification de standard "propriétaire", permettant de rendre incompatibles de fait les nouvelles versions d'OFFICE. En multipliant les menaces de procédures pour viol de licences ou de propriétés intellectuelles. (Ceci alors même qu'il a été surpris dans une tentative de s'accaparer et de breveter JBLUE, un logiciel libre d'enseignement, mais c'est une autre histoire)

          Micro$oft, c'est magique, comme le dollar sous les yeux d'un dynamique futur grand manager formé par HEC

          Un autre aspect qui fait tout le charme du Gourou des publicitaires est la fondation Bill Gates, dont l'action qu'il convient de saluer s'exerce au profit des enfants africains. Bill aurait reversé 80% de sa fortune à la fondation !

Que c'est beau et généreux. Cependant la fortune de Bill ne serait sans doute pas aussi considérable, si comme tout monopôle mondialisé qui se respecte, Microsoft ne se mettait pas en situation d'échapper à tout ou partie de l'impôt. En domiciliant, la perception des droits intellectuels par exemple en Irlande ou les 12% de droits sont beaucoup plus doux que ceux pratiqués aux USA.

          Enfin 80% de 100 milliards, celà en laisse encore 20 pour ses vieux jours, remarquez.

          En puisque nous parlons de chiffres , évoquons à nouveau les millions, voire  les milliards  de watts  supplémentaires et les tonnes de CO2 que  l'introduction  du nouveau systéme d'exploitation (bad) Vista va engendrer, en toute inutilité.

            Et  HULOT, tu peux te bouger à ce sujet, ou TF1 aime trop les spots de M$ ?

          Amis des DRM, comme d'hab, si cet article vous concerne, il vous appartient d'en propager la substantifique moëlle et nul besoin de développer un blog "politique" pour celà !

       Substantifique quoi ?

       VoleZ-le quoi :)) il est sous creative commons !

       Mise à jour du 17 Février 2007.

                Microsoft vient de l'avouer par la bouche de Steve Ballmer ne s'attend pas à ce que les consommateurs se précipitent  sur le systéme  d'exploitation (bad) VISTA . Le logiciel le plus anti-écolo, jamais lancé dans le monde commence à faire jaser.
                   C'est pourquoi, la multi nationale vient de décider de parvenir a une transaction dans les class actions les plus menaçantes. Dont celle de l'IOWA.
Qui en contre-partie vient de  fermer l'accés au site qui permettait  aux consommateurs  de  la Planéte  de connaitre des pratiques  anti-concurrentielles de  la compagnie.

                   Ne pleurez pas, ces vidéos ont été sauvées par Math Fox, le webmaster de Groklaw. Désormais Bill Gates devant la court c'est ici

         
 

Publié dans technologie

Commenter cet article