Eric Zemour fait la leçon à Christiane Taubira sur France 2 !

Publié le par borneo

            Certes à l'heure de passage de l'émission de Ruquier peu de citoyens ont du être témoin de l'ahurissante leçon de République qu'Eric zemmour entendait donner à Christiane Taubira.

             C'est d'abord avec une rare violence qu'il lui reprocha d'avoir fait voter la Loi portant son nom assimilant l'Esclavage à un crime contre l'Humanité. Selon lui, les arabes furent de bien plus grands esclavagistes, tandis que nos navires aux cales d'ébéne, en route vers les isles participaient sans doute à l'oeuvre de civilisation

             Passe sur l'affirmation que la colonisation aie pu mettre fin aux pratiques de l'esclavage hexagonale, quoique je ne sois pas réellement convaincu que suivant les régions, par exemple l'Asie, le statut du "travailleur indigéne" dans les plantations, ou sur les grands chantiers ait été fonciérement différent de celui de l'esclave.   
   
                Mais c'est sur l'anti communautarisme que "l'Eric" a prononcé les plus grosses énormités. Devant Christine Taubira qui regrettait (euphémisme) la répression des cultures, l'éradication des différences, il se lançait dans une apologétique d'une république qui avait justement su gommer les différences, effacer la pratique du breton des têtes, araser les cultures, pour finir dans son élan par s'étonner que l'on puisse lui reprocher même le refus d'accorder le vote aux femmes alors que tout le monde savait qu'elles en auraient fait un bien mauvais usage en rétablissant la monarchie !

                   Il se réjouissait que l'on aie pu apprendre a chacun que son ancêtre était gaulois ou franc (c'est selon, pour Vichy, l'ancêtre est franc, pour les républicains, Gaulois), y compris au descendant d'esclave africain au motif que c'est ainsi que se forge une nation !

                   Mr zemmour prétendait parler avec l'autorité de l'historien. Je voudrais lui indiquer un épisode qui lui aura échapper. Notre République se réjouit souvent de l'épisode de la bataille de Poitiers qui vit la défaite des Sarrazins et les débuts du grand Royaume
                   Elle omet de dire combien la civilisation desdits Sarrazin étaient à la fois supérieure à celle des barbares francs, mais aussi respectueuse des territoires de son expanssion.

                   Cette civilisation, celle de Grenade, dont Isabelle la catholique parviendra à etouffer les derniers feux sous le poids de l'inquisition s'était établi dans le midi avec Béziers pour centre économique. Ville de prés de 5000 habitants, plus que Lutéce qui fut détruite par le feu avec tous ses habitants.

                   Les francs, appelés, ils devraient rapidement le regretter, par les rois wisigoths, réalisérent le premier pogrom de l'Histoire de France, brulant tout sur leur passage, juifs et maures, livres et cultures, droit coutumiers partout respectés, pratiques, commerciales. Pour une nuit de plusieurs siécles qui fait dire aux historiens que dans l'empire de Charlemagne, on ne pouvait trouver un lettré capable de lire le grec, dans lequel était rédigé le message de l'empeureur de Constantinople !

                      C'est cette république là, qui su effacer le peu qui restait de la culture Occitane aprés la Croisade,contre les Albigeois qu'Eric zemmour venait célebrer face à Madame taubira. Tant que nos livres d'Histoire continueront à nous raconter de telles fadaises, il sera effectivement difficile de batir cette maison pour tous que nous appelons la France.

                      Basta !


                     



         

Publié dans Politique france

Commenter cet article