l'égalité de traitement médiatique ntotamment à la tv entre les candidats nous réserve une arrivée au finish avec 4 candidats à 20 %

Publié le par borneo
















photo by http://flickr.com/photos/jeffhester/ cc nc by sa

                   A moins de deux mois de l'échéance désormais, on peut prédire que l'arrivée de la course se jugera au poteau. Quatres grands candidats vont frôler la barre des 20% et bien malin celui qui désignerait aujourd'hui les deux qualifiés du second tour.

                Les deux candidats des grands partis s'essouflent, comme pour les compétitions précédentes. Avec au environ de 28% d'intentions de vote leur marge de sécurité n'est pas aussi confortable que d'aucun continue de l'affirmer.
                   A droite, les 20% dont les derniers sondages créditent François Bayrou peuvent constituer un feu de paille,  mais il semble plus raisonnable de penser que nous voilà revenu dans la position du duel Balladur- Chirac avec le Béarnais dans le rôle du Corrézien, le plus à gauche des deux. La candidature du successeur d'Henri 4 en grand conciliateur peut dans une dynamique de succés voir sa  part du gâteau dans les graphiques s'accroitre au détriment de celles des deux grands candidats.

                   Nicolas Sarkosy comptabilise dans ses scores des voix qui de fait se porteront sans doute sur la candidature du leader du Front National en sus de celles de ceux qui se déclarent abstentionnistes, on sait que les électeurs de ce parti répugnent a avouer aux sondeurs la réalité de leur intention de vote. Mais à l'approche du scrutin, les instituts pour ne pas se ridiculiser seront de plus en plus dans la position d'en faire état.

                   Le Pen à 18, voir 20% ce n'est donc pas totalement une vue de l'Esprit.
                   Les petits candidats de gauche semblent patiner, mais avec l'égalité de traitement médiatique, le match des trois communistes peut mobiliser l'extréme gauche au détriment de la candidate socialiste.

                   Quatres candidats autour de 20% sous un mois semblent donc le scénario le plus probable !

                   Nous finirons par tirer au sort le gagnant !

Publié dans Politique france

Commenter cet article