l'enquête du Canard enchainé révéle que l'affaire de l'appartement de Neuilly de Nicolas Sarkosy est bien réelle

Publié le par borneo

              

             Je présente toutes mes excuses aux journalistes du Canard enchainé. L'enquête sur l'appartement parisien de Nicolas Sarkosy était semble-t-il plus sérieuse que ne le laissait entrevoir la premiére parution. Il est vrai que les impératifs  de diffusion,  la  volonté de maintenir la pression constante ont fait choisir la formule du feuilleton pour sa publication.
                A l'issu du précédent numéro, j'avais hardiment qualifié le premier épisode d'enquête "canada dry". Les révélations de ce mercredi permettent de faire un lien entre des remises trop généreuses, des factures dont le candidat ne parvient pas à retrouver les réglements et les conditions d'attribution du terrain au promoteur Lasserre par la municipalité de l'époque dont le sucesseur de Charles Pasqua dans les hauts de Seine était premier magistrat.

             Une remise exceptionnelle, en raison de la crise immobiliére, non pas celle du logement social dont la ville n'a jamais voulu mais celle alléguée affectant les beaux quartiers.

             Notez qu'au cours du jour, il s'agit d'une broutille cette remise puisque à 775 000 €uros, elle ne représente même pas la valeur de revente de 223 M2 dans l'immeuble de l'ile de la Jatte. Non, elle est plus proche du prix d'origine de ce même appartement.

             Libération résume l'affaire :
"C'est une sorte de crédit gratuit que la mairie et la Sem 92 (une société d'économie mixte) ont accordé à Lasserre", avance, sous couvert de l'anonymat, un haut fonctionnaire parisien cité par l'hebdomadaire.

L'opération aurait consisté à retarder le solde de l'achat du dernier de trois terrains constructibles et à baisser le prix de 20%.

                      Rassurez vous le procureur de la République ne devrait pas s'en émouvoir, d'ailleurs, il va être remplacé par dit-on un ami nommé contre l'avis du CSM.

                      Nous attendons toujours au passage les déclarations de patrimoine du candidat, pourtant promises depuis plus d'un mois. Celà devient grossier comme attitude à l'égard des électeurs. Il est vrai qu'en France, les cassettes Meric révélent des faits "acadabrantesques" aprés avoir séjourner à l'insu de leur détenteur dans les tiroirs de voitures .
                     
                Nos concitoyens reconduisent à leurs postes les maire de Bordeaux et  de Levallois sans coup férir , mr Carignon s'appréte à tenter un come back remarquable à Grenoble et n
otre beau pays est la risée du monde.

                L'eau, les cantines, l'immobilier, les grands travaux, tout semble faire profit à un jeu ou il y a 100% de gagnants. Si ce n'est pas pour tout de suite, ce le sera lors du retour d'ascenseur.

                Mais pour ramener un peu de morale dans ce bas monde, le Pape Benoit XVI vient d'avoir une idée, il faut dire la messe en latin, punir les divorcés, chasser les homosexuels de la cité, laisser les mourants en phase terminale déféquer par la bouche et surtout bien voter à droite !

                Votez donc Sarkosy et Rome pourra chanter bientôt Habemus Revolucion !

                  

Publié dans Nicolas Sarkosy UMP

Commenter cet article