Ségoléne Royal toujours plébiscitée par le peuple de gauche

Publié le par borneo

7 livres pour la matraquer, des colloques dont sont exclus les "royalistes", le dernier en date celui du NPS d'Emmanuelli et Benoit Hamon,  une  nouvelle sortie de Lionnel  Jospin, rien que  pour elle  et  tout ça pour  RIEN.


Un sondage publié par Marianne indique que 71% des électeurs de gauche sont pour une candidature de Ségoléne Royal en 2012.


Mieux
Pour 81% de l'électorat de Mme Royal au second tour. c'est le PS qui porte la responsabilité de l'échec à l'élection présidentielle,

On ne peut mieux souligner la rupture entre les militants "politiques" et le peuple de gauche. La crispation idéologique de partis dépassés qui sans cesse rabâchent leurs schémas poussiéreux pour "une rénovation" qui devrait leur permettre de reprendre comme avant le confort intellectuel de la pensée toute moulinée, comme la purée en flocons.

On devrait assister dans les prochains jours à un matraquage de Bernard henry Lévy qui vient de prendre la défense de Ségoléne.

 Mais tous deux sont fondamentalement de droite,  n'est-il-pas  ?

L'explication est assez simple en définitive. Dans des partis qui comptent peu d'adhérents, le poids des militants qui ont découvert la "militance" à travers un groupuscule d'activistes écolos ou de l'extréme gauche est important. Même Barroso, le président de la commission européenne fut gauchiste à 20 ans nous apprend jean quatremer sur son blog.

Cependant, c'est plus grave qu'il n'y parait. Un peuple qui se voit nié dans sa volonté politique par ceux qui sont en principe chargés de la traduire peut chercher dans d'autres directions néfastes des oreilles plus complaisantes.


Une autre remarque que l'on peut formuler est le refus en réalité du régime présidentiel qu'a instituer la constitution du Général de Gaulle. Aujourd'hui, nous y sommes a plein avec un président qui incarne à lui seul l'exécutif, à l'aide de la réforme Jospin qui a placé l'élection législative après la présidentielle.

Il n'y a donc plus place que pour deux forces comme aux USA qui peuvent prétendre accompagner un candidat jusqu'à cette magistrature suprême. En réalité la gauche française continue d'inscrire  son combat  suivant des régles  qui ont disparues, celles du parlementarisme et  de la quatrième République.

Il conviendrait donc d'en tirer la leçon et de songer à la création d'un grand parti démocrate qui réunirait toute l'opposition républicaine du MODEM aux écolos.  On en est loin.

La stratégie du PS se heurte à un fait incontournable (les faits sont têtus disait Lénine), il n'y aura jamais de majorité pour modifier la Constitution dans le sens d'un retour aux régimes des partis. Ne serait-ce que par le verrou du Sénat. Et ce n'est pas l'exemple Belge qui modifiera celà.

La fiction d'un comité de liaison de la gauche, avec un PC qui pése 2%, ne saurait masquer le fait que le PS seul, même avec ce renfort ne pourra incarner désormais l'opposition dans son ensemble.

La rénovation devrait donc commencer par l'acceptation de la règle du jeu et non se fixer pour projet en pure perte de la changer.

 La commission de révision constitutionnelle à laquelle Jack Lang participe sous les hués de ses camarades est pourtant la dernière occasion d'introduire les modifications indispensables de cette règle dans le consensus.

A moins que le PS continue de se vivre comme un parti "révolutionnaire".  Mais dans ce cas c'est avec Besancenot qu'il leur faut  négocier !


Commenter cet article

Kamizole 30/10/2007 13:15

Et alors ? Doit-on rappeler que Mitterrand a perdu deux fois (1965 - avec 2 miilions de voix d\\\'écart ! - et 1974, avec 700 000 voix) ede même que Chirac, éliminé au 1er tour en 1981 (5 141 063) et battu (1,5 millions d\\\'écart) en 1988. Chiffres de Maurice Duverger (Constitutions et documents politiques. PUF).
Donc, réflexion imbécile et partisane. mais nous avons  tellement entendu de sarkonneries que nous ne sommes plus à ça près.
Nous étions quand même 17 millions ce qui n\\\'est quand même pas rien. Mais selon la vulgate sarkoïdale nous devrions la boucler et courber l\\\'échine pendant encore 4 ans 1/2... on ne représente rien, on pue d\\\'lag... un seul droit : casquer, toujours casquer pour que Sarko & consorts puissent donner un max aux possédants avant de refermer les coffres d\\\'un coup sec et dire : l\\\'Etat est en quasi failite ! Je n\\\'invente rien.
 Et parmi ces 17 millions, nous sommes un bon nombre à tenir comptable de l\\\'échec un bon nombre des zéléfans qui l\\\'ont plus démolie qu\\\'aidée. qu\\\'ils sachent que nous saurons nous en souvenir. qu\\\'ils ne me demandent rien : j\\\'ai déjà donné !

Halan 16/10/2007 23:43

le seul fait tétu malgré les sondages et les idolatres est que ségolène royal a, après 5 ans de politique de droite, perdu avec 2 millions de voix de retard...