Jonathan Goodwin, un héros américain de la voiture verte

Publié le par borneo



Jonathan Goodwin, tel que nous le décrit le journal Fastcompagny serait le parfait exemple du point de vue de nombreux écolos alters du beauf à la Cabu. De son métier, il transforme les engins motorisés les plus décriés en monstre de puissance et notamment le fameux Hammer, ce 4*4 militaire, gouffre à pétrole, que s'arrachent les pepoles et autres fortunes rapides sans aucune considération pour l'environnement. C'est un professionnel du Tuning automobile.


Jonathan a trouvé son heure de gloire dans une émission que diffuse MTV, « Pump my Ride », entièrement consacré au « hard tuning », cette catégorie de transformation qui consiste à doter une Ford T d'une propulsion digne d'un Jet de l'US Army.


Convié par le sponsor de l'émission d'Avril 2007, un producteur de Gazole vert, a exercé ses talents sur une Impala de 1965 afin d'en faire un bolide « propre » , il a relevé le défi en laissant sur place une lamborghini et ceci sur la base d'une consommation de biodiesel de 15,2l aux 100 KMS.


Certes l'exploit vous semblera critiquable par bien des aspects. Vous pouvez le découvrir sur YouTube


Mais ce fut une véritable révélation pour nos amis d'outre atlantique. Jusque là, ils pensaient que les économies d'énergie signifiaient obligatoirement pour eux le renoncement aux lourds engins qu'ils affectionnent. Arnold Schwartzeneger, le gouverneur républicain de Californie qui a pris le contre pied du Président sur les questions environnementales, présidait, ce n'est pas un hasard, à la remise des trophées et s'empressait de commander à Mr Goodwin la transformation de son propre véhicule .


GM s'est d'ailleurs décidé a proposer une motorisation Diesel pour le Hammer.


Notre Héros affirme pouvoir atteindre des valeurs de 100 MPG, soit 2.43125 litres au 100, sur une Lincoln Continental ce qui n'est pas rien au regard de la masse du véhicule considéré et bien que ne pouvant opposer aucun diplôme aux ingénieurs des constructeurs de Detroit, il est sorti de l'école au niveau de notre CAP, se voit octroyé par la revue Fast business le titre de « Motorhead Messiah. ».


Les solutions techniques mises en œuvre par Jonathan ne paraîtront pas de ce côté ci de l'Atlantique

d'une originalité extrême, nous sommes sensibilisés depuis longtemps avec un carburant taxé a plus de 80% à la contingence énergétique: utilisation systématique du moteur diesel, recours au bio-carburant, motorisation hybride electrique/gasoil, qui est la solution retenu par nos constructeurs nationaux. Cependant, sur le site de sa société SAE energy, on trouve des idées innovantes. Comme celle d'utiliser deux carburants en association : Ethanol, hydrogène ou Gaz naturel mélangé au moment de l'injection. Il en résulte une diminution notable de l'émission de polluants.


L'une de ses expérimentations met en œuvre une vielle turbine de récupération qui en quelques secondes charge deux condensateurs pour mouvoir le véhicule, vous l'avez deviné, un Hammer, à l'aide de moteurs électriques.


Voilà quarante ans, Alain Peyrefitte écrivait « quant la Chine s'éveillera », aujourdh'ui, nous pouvons dire la même chose des USA. A propos de l'écologie. Mais soyons assurés qu'ils s'apprettent a sauter le pas avec une rare énergie.

 

Commenter cet article

Fares 21/11/2007 11:34

Une bonne nouvelle, vraiment ?  Quand on entend parler de "Gazole vert", on peut franchement en douter.C'est quoi du Gazole vert ?   Comme s'il suffisait de peindre les choses en vert pour les rendre écologiques.

borneo 12/11/2007 21:01

Le point important est la prise de conscience qui s'opère  en profondeur  sur les questions d'environnement  au sein du peuple américain.Si Al Gore avait perdu le soutien des syndicats pour avoir eu raison avant les autres, le prochain président ne pourra faire l'impasse sur la question.C'est une bonne nouvelle ? Non ?

noizzy 12/11/2007 11:03

LES AGROCARBURANTS N'ONT RIEN DE VERT !!!!!!!!!!!!!!