Le parti socialiste est mort ! Sur l'Europe

Publié le par borneo

Chirac  avait bien visé  en imposant  un référendum sur la Constitution européenne.


Comme prévu, la gauche divisée  a  prouvé  au peuple qu'elle se sentait mieux dans l'opposition et ne souhaitait surtout pas atteindre aux affaires.

 
Nicolas Sarkosy occupe désormais  le fauteuil présidentiel.

Mais cette fois ci, à l'occasion de l'adoption du plan B, merci Fabius, le PS va imploser sans attendre le congrés de 2008 et à la veille des municipales.

La vrai gauche  à la Mélanchon ayant opté de tout miser sur une tentative nouvelle de torpiller par tous les moyens l'adoption du traité.

On voit que rien de plus urgent dans un contexte de crise financiére, de crise écologique, voir de dérives guerriéres au proche Orient ne pouvait mobiliser le peuple qu'une nouvelle crise européenne.

Alors qu'aprés à peine huit mois, Nicolas Sarkosy apparait trés réellement fragilisé, nos amis se mobilisent pour éreinter toute alternative d'opposition.

Le pantin, nous le subirons donc pour la totalité de son mandat. et sans doute pour un second.

Mais nous aurons notre vrai front anti capitaliste révolutionnaire, coco.

Quand au pitoyable spectacle que chacun de nos socialistes nous présente depuis plusieurs mois: Fabius en remettant une couche contre l'Europe, Montebourg justifiant le cumulage de mandat et l'enculage des électeurs tout en manoeuvrant une nouvelle alliance avec Fabius, Mosconi disputant à Dray la mise aux enchéres du poste de premier secrétaire au nom de la reléve, il justifie que j'efface désormais les références "socialistes" de ce blog.

Si Ségoléne Royal avait persisté dans sa tentative de rénovation qui ne saurait se résumer à une candidature au remplacement de son EX, je serais sans doute rester à l'écoute.

Mais ce groupe musical a perdu les paroles et oublié l'air, comment pourrait-il entonner la chanson du changement et de la rénovation ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article