Laurent Joffrin de Libération a eu une révélation: Sarkosy est de droite !

Publié le par borneo


Parfois le 1 Janvier se révèle une date salutaire. Par exemple pour un vélleitaire, en redemption libertaire ?, comme Laurent Joffrin dont les manifestations de satisfaction à l'égard du président réformiste faisait pitiè à lire.
Dans un éditorial dont la première partie fut assurément rédigée le 31 Décembre, il nous livre en effet un bon résumé de ses analyses version 2008:

"Sarkozy a le grand mérite de croire en la politique.....

  Certaines réformes étaient indispensables, nous les avons approuvées. Celle des régimes spéciaux, acceptée par les syndicats les plus rationnels, ou, encore, plusieurs dispositions de la réforme constitutionnelle que la gauche elle-même avait proposées. Si, d’aventure, le financement du service public était mieux assuré, on pourrait même ratifier la disparition de la publicité après 20 heures sur le service public, qui desserre l’étau de l’audimat. De même, l’action en Géorgie ou le plan de sauvetage de la finance, arraché avec Gordon Brown à l’Union européenne, étaient judicieux, qui ont donné au Président ses galons d’homme d’Etat, pour en faire un redoutable protagoniste en cas de nouvelle candidature à l’Elysée."


Et puis soudain, Joffrin le retour à la lucidité, champagne ou blanquette de Limoux ?, l'effet Bling bling épuisé, quéquette libérée, voici, voilà, en deux paragraphes une exécution on ne peut plus claire, on ne peut plus juste, une deuxième partie en version 2009 dont on espère qu'il ne s'agit pas d'un feu de paille.


" Sarkozy est un conservateur. La rupture qu’il propose, c’est une restauration. Son style, son audace, ses coups de gueule, ce sont ceux de la droite décomplexée, même si elle se pare des plumes de l’habileté. Cette droite veut faire reculer l’Etat, restreindre le service public, privatiser la Poste, mettre la télévision publique sous tutelle, faire travailler le dimanche, repousser la retraite à 70 ans, assimiler altermondialisme et terrorisme, mettre les mineurs en prison dès 12 ans, doubler le nombre des expulsions d’étrangers, créer une justice plus répressive, dépenser moins dans l’éducation et plus dans la sécurité......

Mais rien, ou presque, pour le pouvoir d’achat des salariés, qu’on avait promis de protéger. Et toujours le même raisonnement : ce qui est bon pour Martin Bouygues, Bernard Arnault ou Carlos Ghosn est bon pour la nation. On dépense, on intervient, on subventionne : c’est pour leur sauver la mise. Pour que rien ne change, il faut que tout change. Nicolas Sarkozy peut dire à ses commettants du capital : je viole vos principes, mais c’est pour votre bien. Il aura été, finalement, le plus intelligent de leurs agents. Le tout dans un style décidément autoritaire. Les médias sous surveillance, le Parlement maîtrisé, la majorité tancée, les ministres menés à la baguette et le Premier ministre changé en exécutant.


Et ce n'est pas fini, considérez, je vous en prie la chute finale


" Ainsi, nous nous dirigeons vers une France nouvelle : réformée, certes, mais dans le sens de la vieille droite : patrons confortés, finance rétablie, profs mis au pas, fonctionnaires moins nombreux, policiers omniprésents, journalistes encadrés, travailleurs au travail, chômage qu’on impute d’abord au laxisme des subventions et à la paresse des chômeurs. La France bouge, donc. Le plus souvent, c’est pour reculer. Au début du XXIe siècle, on réhabilite le XIXe, celui de la bourgeoisie triomphante et du parti de l’Ordre. Sous ce rapport, le bilan de Nicolas Sarkozy est impressionnant. Mais il va à contresens. La crise exige le retour de l’action collective et la priorité à la justice sociale dans l’épreuve. Tout le contraire de ce que pense la «droite décomplexée». Les choses avancent vite. Mais dans le mauvais sens."


Si les éditorialistes de Libération se remettent à faire le métier quel avenir pour les blogueurs ?


Publié dans Nicolas Sarkosy UMP

Commenter cet article

Maryvonne Le Gland Leray 06/01/2009 13:08

as tu choisis édition avancées...dans option globale il faut quitter le mode classique... et mettre avancée et dans les article le mode basique... je pense que j'ai la même version que toi ...

borneo 06/01/2009 20:01


j'essaye !

Hélas, le menu n'apparait pas dans le module, mais la mise en page affichée devient erratique


borneo 06/01/2009 03:37

bonjour Maryvonne et merçi pour ton aide. Il faut savoir que sur ma version d'overblog, je ne dispose pas de la barre des menus au dessus de la boite de texte libre.J'ai édité le source du bloc de ton site ou figure le drapeau et j'ai tenté de le copier coller, rien n'y a fait.J'ai laissé un message sur le forum auprés des administrateurs et la résolution est "en cours".

Maryvonne Le Gland Leray 04/01/2009 20:15

mais comment tu te débrouilles pour qu'il ne s'affiche pas le drapeau

Maryvonne Le Gland Leray 04/01/2009 17:03

pour over blog ... il faut que tu enregistre l'image sur ton bureau en suite c'est simpledans configuration tu ajoute un bloc texte et il te suffit de faire ajouter une image ... va voir sur mon blog j'ai fait un modèle exprès pour toi cri du peuple

Maryvonne Le Gland Leray 04/01/2009 01:28

dis moi ce que tu veux exactement si tu as besoin ...